Rammstein : Mutter


Mein herz brennt

Maintenant chers enfants, faites bien attention
Je suis la voix des oreillers
Je vous ai apporté quelque chose
J'ai déchiré ma poitrine
Avec ce coeur j'ai le pouvoir
De commander vos paupières
Je chante jusqu'à ce que pointe le jour
Une lumière scintille au firmament
Mon coeur flambe

Ils s'avancent vers vous la nuit
Vieux démons et noires fées
Ils se battent dans les tréfonds
Et viennent vous regarder sous votre lit

Maintenant chers enfants faites bien attention
Je suis la voix des oreillers
Je vous ai apporté quelque chose
Une lumière scintille au firmament
Mon coeur flambe

Ils s'avancent vers vous la nuit
Et volent vos petites et chaudes larmes
Ils attendent jusqu'à ce que pointe la lune
Et les glissent dans mes veines froides

Maintenant chers enfants, faites bien attention
Je suis la voix des oreillers
Je chante jusqu'à ce que pointe le jour
Une lumière scintille au firmament
Mon coeur flambe

Links 234

Peut-on briser des coeurs
Les coeurs peuvent-ils parler
Peut-on blesser des coeurs
Peut-on voler des coeurs

Ils veulent mettre mon coeur sur le droit chemin
Pourtant alors je regarde vers le bas
Là, on martèle gauche

Les coeurs peuvent-ils chanter
Un coeur peut-il se briser
Les coeurs peuvent-ils être purs
Un coeur peut-il être de pierre

Ils veulent mettre mon coeur sur le droit chemin
Pourtant alors je regarde vers le bas
Là, on martèle gauche 2 3 4

Peut-on demander à des coeurs
D'emmener un enfant là-bas
Peut-on leur offrir
De penser avec leur coeur

Ils veulent mettre mon coeur sur le droit chemin
Pourtant alors je regarde vers le bas
Là, on martèle du coté gauche de la poitrine
L'envieux ne le sait pas

Gauche 2 3 4


Sonne

Tous attendent sa lumière
Craignez-le, ne le craignez pas
Le soleil brille au fond de mes yeux
Il ne se couchera pas ce soir
Et le monde compte tout haut jusque 10

Voici le Soleil
Voici le Soleil
C'est l'étoile la plus brillante de tout l'univers
Voici le Soleil

Le Soleil brille au creux de mes mains
Il peut brûler, il peut vous aveugler
Quand il se pose sur tes poings
Il s'étale chaudement sur ton visage
Il ne se couchera pas ce soir
Et le monde compte tout haut jusque 10

Voici le Soleil
Voici le Soleil
C'est l'étoile la plus brillante de tout l'univers
Voici le Soleil

Le Soleil brille au creux de mes mains
Il peut brûler, il peut t'aveugler
Quand il se pose sur tes poings
Il s'étale chaudement sur ton visage
Il se couche doucement sur ta poitrine
L'équilibre sera sa perte
Tu le laisses tomber lourdement par terre
Et le monde compte tout haut jusque 10

Voici le Soleil
Voici le Soleil
C'est l'étoile la plus brillante de tout l'univers
Et elle ne tombera jamais du ciel

Ich will

Je veux que vous ayez confiance en moi
Je veux que vous me croyiez
Je veux capter vos regards
Contrôler chaque battement de coeur

Je veux entendre vos voix
Je veux interrompre le repos
Je veux que vous me voyiez bien
Je veux que vous me compreniez

Je veux votre fantaisie
Je veux votre énergie
Je veux voir vos mains
Mourir sous les applaudissements

Voyez-moi
Comprenez-moi
Touchez-moi
Ecoutez-moi
Pouvez-vous m'entendre
Pouvez-vous me voir
Pouvez-vous me toucher
Je ne vous comprends pas

Nous voulons que vous ayez confiance en nous
Nous voulons que vous nous croyiez tous
Nous voulons voir vos mains
Nous voulons mourir sous les applaudissements

Pouvez-vous m'entendre
Pouvez-vous me voir
Pouvez-vous me toucher
Je ne vous comprends pas

Pouvez-vous nous entendre
Pouvez-vous nous voir
Pouvez-vous nous toucher
Nous ne vous comprenons pas

Feuer frei

Blâmé soit celui qui connaît la douleur
Du feu qui brûle la peau
J'éclaire d'un jour nouveau
Mon visage
Un cri brûlant
Feu à volonté !

Anobli soit celui qui connaît la douleur
Du feu qui brûle au fond du coeur
Un éclair brillant
Dans votre poitrine
Un cri brûlant
Feu à volonté !

Dangereux est celui qui connaît la douleur
Du feu qui brûle dans l'esprit
Dangereux est ce garçon
Avec ce feu qui arrache à la vie
Un cri brûlant
Feu à volonté !

Ton bonheur
n'est pas le mien
Mais est ma perte

Mutter

Les larmes d'une bande de vieux enfants
Je les sèche dans une chevelure blanche
Je jette ce cordon humide en l'air
J'aurais aimé avoir une mère

Il n'y a aucun soleil qui m'illumine
Aucune poitrine n'a pleuré de lait pour moi
Dans ma gorge il y a un tube
Je n'ai pas de nombril sur le ventre

Maman

Je ne pouvais téter aucun sein
Je n'avais aucun repli pour m'abriter
Personne ne m'a donné de nom
Conçu à la hâte et sans semence

La mère qui ne m'a jamais fait
J'ai juré cette nuit
De la rendre malade
Et de la noyer après dans le fleuve

Maman

Dans ses poumons loge une anguille
Sur mon visage il y a une tache de naissance
Le baiser du couteau l'efface
Même si je dois mourir après
Même si je dois me vider de mon sang

Maman donne-moi la force

Spielhur

Un petit homme meurt sans éclat
Il voulait être seul
Son petit coeur immobile depuis des heures
Ainsi le décès fut déclaré
Il a été enterré dans le sable humide
Avec une boite à musique dans les mains

Les premières neiges couvrant sa tombe
Ont tout doucement réveillé l'enfant
Dans une froide nuit d'hiver
S'est réveillé son coeur

Une fois le froid envolé pour l'enfant
Il a remonté la boite à musique
Une mélodie dans le vent
Et sous la terre chante l'enfant

Hue hue dada
Et aucun ange ne descend
Mon coeur ne bat plus comme avant
Seule la pluie pleure sur sa tombe
Hue hue dada
Une mélodie dans le vent
Mon coeur ne bat plus comme avant
Et sous la terre chante l'enfant

La lune froide pleine de splendeurs
Entends un chant dans la nuit
Et aucun ange ne descend
Seule la pluie pleure sur sa tombe

Entre les dures planches de chêne
La boite à musique joue
Une mélodie dans le vent
Et sous la terre chante l'enfant

Hue hue dada
Et aucun ange ne descend
Mon coeur ne bat plus comme avant
Seule la pluie pleure sur sa tombe
Hue hue dada
Une mélodie dans le vent
Mon coeur ne bat plus comme avant
Et sous la terre chante l'enfant

Le jour des morts ils entendirent
Venant du cimetière cette mélodie
Là ils ont déterré
Et délivré le petit coeur de l'enfant

Hue hue dada
Une mélodie dans le vent
Mon coeur ne bat plus comme avant
Et sous la terre chante l'enfant
Hue hue dada
Et aucun ange ne descend
Mon coeur ne bat plus comme avant
Seule la pluie pleure sur sa tombe

Zwitter

Je lui ai volé un baiser
Elle voulait se le recommencer
Je ne l'ai plus laissée seule
Unis ainsi qu'une masse
Mais tout n'est que nature
Je suis un beau bisexué
Deux âmes sous ma poitrine
Deux sexes, un désir
J'agis autrement durant le jour
Je suis le plus bel homme de l'univers
Je vois des choses merveilleuses
Qui pour moi passaient totalement inaperçues auparavant
Je peux me rendre heureux tous les jours
Je peux moi-même m'envoyer des roses
Là il n'y a pas de deuxième ni de troisième
Un et un c'est la même chose

Hermaphrodite

Je suis si amoureux
Je suis épris de moi
Un pour moi, un pour toi
Ce n'est rien pour moi
Un et un c'est ce que je suis

Je suis seule mais pas seul
Je peux être ensemble avec moi
J'embrasse de bonne heure mon reflet
Et dors le soir avec moi
Quand d'autres jeunes filles cherchaient
Je pouvais me féconder moi-même
Donc je ne suis pas découragé
Lorsqu'on me dit 'enculé'

Hermaphrodite

Je suis si amoureux
Je suis épris de moi
Un pour moi, un pour toi
Ce n'est rien pour moi
Un et un c'est ce que je suis

Rein raus

Je suis le cavalier
Tu es le cheval
Je monte
Nous faisons du cheval
Tu gémis, je te fais répéter
Un éléphant dans un chas d'aiguille

Entre, sors

Je suis le cavalier
Tu es le cheval
J'ai la clé
Tu as la serrure
La porte s'ouvre, je rentre
La vie peut être si délicieuse

Entre, sors

Plus profondément, plus profondément
Cela se dit, cela se dit haut et fort
Plus profondément, plus profondément
Je me sens bien en toi
Et des milliers d'éléphants s'échappent

La chevauchée fut courte
Je le regrette
Je descends, je n'ai pas le temps
Je dois déjà faire du cheval avec d'autres
Qui veulent être montés

Entre, sors

Adios

Il enfonce l'aiguille dans sa veine
Et prie la musique d'entrer
Entre son cou et son avant-bras
La mélodie pénètre lentement ses os

Il ferme les yeux
Dans son sang se déroule une bataille
Une armée défile dans ses tripes
Ses entrailles se réchauffent lentement

Il n'y a rien pour toi
Il n'y avait rien pour toi
Il ne reste rien pour toi
A jamais

Il retire l'aiguille de sa veine
La mélodie quitte sa chair
Les violons flambent avec criaillements
Les harpes se brisent dans sa chair
Il a ouvert les yeux
Et pourtant, il ne s'est pas réveillé

Il n'y a rien pour toi
Il n'y avait rien pour toi
Il ne reste rien pour toi
A jamais

Nebel

Ils se tiennent enlacés
Une union charnelle si riche en jours
Où la mer effleure la terre
Elle veut lui dire la vérité

Mais le vent emporte ses paroles
Où la mer prend fin
Elle tient, tremblante, sa main
Et l'a embrassé sur le front

Elle porte le crépuscule en son sein
Et sait qu'elle doit aimer
Elle pose sa tête contre sa poitrine
Et demande un dernier baiser

Alors il l'a embrassée
Où la mer prend fin
Ses lèvres faibles et décolorées
Et ses yeux se sont embués

Le dernier baiser est si lointain
Le dernier baiser
Il ne s'en souvient plus

Hallelujah

Il est pieux et très sensible
Sur son mur une icône du seigneur
Il essuie les taches de sa bible
Il partage volontiers son repas du soir

Il aime bien les enfants de choeur
Leurs âmes restent pures
Mais le chef de la chorale lui cause des soucis
Alors il doit se tenir à ses côtés
Sur sa table de nuit, calme et muette
Une icône du seigneur
Il la tourne lentement

Quand l'horloge sonne deux coups
Alléluia
Ses mains se joignent pour la prière
Alléluia
Il est resté sans femme
Alléluia
Alors il doit aimer son prochain
Alléluia

Le jeune garcon veut rester près de lui
Le péché fait son nid dans l'entrejambe
Alors il l'aide à l'exorciser
Avec de la musique et des bougies

Quand l'horloge sonne deux coups
Alléluia
Ses mains se joignent pour la prière
Alléluia
Il est resté sans femme
Alléluia
Alors il doit aimer son prochain
Alléluia

Quand l'horloge sonne deux coups
Alléluia
Il inclus le jeune garçon dans sa prière
Alléluia
Lui est le véritable Christ
Alléluia
Et sait ce que l'amour de son prochain signifie
Alléluia

Retourne-toi lentement !
Retourne-toi !