Linkin Park: Hybrid theory


Papercut

Pourquoi j’ai l’impression qu’il fait nuit aujourd’hui ?
Quelque chose tourne pas rond aujourd’hui
Pourquoi suis-je si nerveux aujourd’hui ?
La paranoïa est tout ce qu’il me reste
Je sais pas ce qui m’a d’abord stressé
Ou de quoi la pression était nourrie ?
Mais je sais juste comment ça fait
D’entendre une voix dans le fond de ma tête
C’est comme un visage que je tiens en moi
Un visage qui se réveille quand je ferme mes yeux
Un visage surveille chaque fois que je mens
Un visage qui rigole à chaque fois que je tombe - et qui surveille tout
Alors je le sais quand il est temps de couler ou de nager
Le visage en moi m’écoute
Juste en dessous de ma peau

C’est comme si
J’étais paranoïaque regardant toujours derrière moi
C’est comme une
Tornade dans ma tête
C’est comme si
Je ne pouvais pas arrêter ce que j’entends en moi
C’est comme si le visage en moi était juste en dessous de ma peau

Je sais que j’ai un visage en moi
Qui m’indique toutes mes erreurs
T’as aussi un visage en toi
Ta paranoïa est probablement pire
Je sais pas ce qui m’a détruit en premier mais je sais ce que je ne supporte pas
Tout le monde agit comme si la cause était
Que je peux pas m’identifier à ce que tu peux
Mais tout le monde a un visage qu’ils gardent en eux
Un visage qui se réveille quand ils ferment leurs yeux
Un visage surveille chaque fois qu'ils mentent
Un visage qui rigole à chaque fois qu'ils tombent - et qui surveille tout
Alors tu le sais quand il est temps de couler ou de nager
Le visage te surveille aussi
Juste dans ta peau

Le Soleil descend
Je sens la lumière me trahir

One step closer

J’en peux plus
Je répète tout ce que j’ai dit avant
Tous ces mots veulent rien dire
Je trouve l’extase dans l’ignorance
Moins j’entends moins tu parles
Mais de toute façon tu le découvriras

Juste comme avant...

Tout ce que tu me dis
M’emmène un pas plus près de la limite
Et je suis à la limite de céder
J’ai besoin d’un peu de place pour respirer
Parce que je suis un pas plus près de la limite
Et je suis à la limite de céder

Je trouve que les réponses ne sont pas si claires
J’aimerais trouver un moyen de disparaître
Toutes ces pensées ne veulent rien dire
Je trouve l’extase dans l’ignorance
Rien a l’air de s’en aller
Encore et encore

Ferme ta gueule quand je te parle

With you

Je me suis réveillé dans un rêve aujourd’hui
Au froid du statique
Et j’ai mis mes pieds froids sur le sol
Oubliant tout d’hier
Me rappelant que je prétends être où je ne suis plus
Un petit goût d’hypocrisie
Et je suis seul dans le réveil de l’erreur
Lent à réagir
Bien que tu sois si proche de moi
Tu es toujours si distante
Et je ne peux pas te ramener

Toi
Maintenant je vois
Gardant tout à l’intérieur
Toi
Maintenant je vois
Même quand je ferme les yeux

Je te frappe et tu me frappes à ton tour
On tombe par terre
Le reste du jour est toujours là
Ligne fine entre ceci et celà
Quand les choses vont mal je prétends que le passé n'est pas réel
Maintenant je suis piégé dans ce souvenir
Et je suis seul dans le réveil de l’erreur
Lent à réagir
Bien que tu sois si proche de moi
Tu es toujours si éloigné
Et je peux pas te ramener

Non
Peu importe la distance parcourue
Je ne peux pas attendre de voir demain
Avec toi

Points of authority

Abandonne la partie
Avant que quelqu’un d’autre
Te prenne hors du cadre
Mette ton nom en disgrâce
Couvre ton visage
Tu peux pas courir la course
Le rythme est trop rapide
Tu vas pas durer

T’adores la façon dont je te regarde
Pendant qu’en prenant plaisir avec les choses horribles que tu me transmets
Tu retires si je cède
Ma vie
Ma fierté est cassée

T’aimes les choses que je dis que je ferai
La façon dont je me blesserai encore juste pour te revenir
Tu retires si je cède
Ma vie
Ma fierté est cassée

Refrain:
T’aimes penser que t’as jamais tort
Tu veux faire comme si t’étais quelqu’un
Tu veux blesser quelqu’un comme toi
Tu veux partager ce que t’as subi
Tu vis ce que tu apprends

Crawling

Rampant dans ma peau
Consumant tout ce que je sens
La peur est comment je tombe
Confondant ce qui est réel

Il y a quelque chose en moi qui tire sous la surface
Consumant
Confondant
Ce manque de self-control j’ai peur qu’il ne s’arrête jamais
Contrôlant
J’en ai pas l’air

Pour me trouver encore
Mes murs se referment
Sans un sens de confiance et je suis convaincu
Qu’il y a juste trop de pression à prendre
Je me sentais comme ça avant
Tellement en danger

Inconfort, s’est tirée sous moi éternellement
Distrayant
Réagissant
Contre mon souhait je demeure aux côtés de mon propre reflet
Ca me hante comme j’en ai pas l’air

Run away

Graffiti décorations
Sous un ciel de poussière
Une onde constante de tension
Sur le sommet de la confiance cassée
Ce que j’ai appris n'était jamais vrai

Maintenant je me remets en question
Ils me montrent encore du doigt
Coupable par association
Tu me pointes du doigt encore

Sacs en papier et voix en colère
Sous un ciel de poussière
Une autre onde de tension
A fait plus que me remplir
Toute ma parole d’action
Ces mots n'étaient jamais vrais

Je veux m’enfuir
Ne jamais dire au revoir
Je veux connaître la vérité
Au lieu de me demander pourquoi
Je veux connaître les réponses
Plus de mensonges
Je veux fermer la porte
Et ouvrir mon esprit

Je vais m’en aller

BY MYSELF

Que fais-je pour ignorer ceux qui sont derrière moi ?
Est-ce que je suis mes instincts aveuglement ?
Est-ce que j’ai caché ma fierté
De ces mauvais rêves
Et cédé les mauvaises pensées qui énervent ?
Est-ce que je m’assieds ici et essaie de tenir ?
Ou est-ce que j’essaie de les prendre avec du sang sur les mains ?
Fais-je confiance à certains et me fait avoir par leur fausseté
Ou n’ai-je confiance en personne et vis en solitude ?
Parce que je ne peux pas me cramponner
Quand je suis si finement étendu
Je fais les bons mouvements mais je suis perdu en moi
J'essaie de ne rien faire transparaitre derrière mon masque quotidien
Je finis toujours par être encore frappé
Par moi-même (moi-même)
Je demande pourquoi mais dans mon esprit
Je trouve que je peux pas me fier à moi-même

Je ne peux pas m’agripper
A ce que je veux quand je suis si finement étendu
C’est trop à prendre
Je ne peux pas m’accrocher
A n’importe quoi en regardant tout tournoyer
Avec des pensées d’échec s’enfonçant

Si je ne fais pas attention je suis sans défense
Et aller aveuglement a l’air insensé
Si je cache ma fierté et la laisse aller
Alors ils me pilleront jusqu’à ce qu’il ne reste plus rien
Si je les laisse faire je serai surpassé
Mais si j’essaie de les attraper je serai distancé
Si je suis tué par les questions comme le cancer
Ensuite je serai enterré dans le silence de la réponse - par moi-même

Comment penses-tu que j’ai tant perdu
J’ai si peur
Je suis hors d’atteinte
Comment espères-tu que je saurais quoi faire
Quand tout ce que je sais
Est ce que tu me dis

Ne sais tu pas
Sue je ne peux pas te dire comment le faire partir
Quoi que je fasse et peu importe comment
Je ne peux pas me convaincre moi-même pourquoi
Je suis coincé de l’extérieur

In the end

Ca commence avec une chose
Je ne sais pas pourquoi
Cela ne compte même pas quelque soit les efforts que tu fais
Garde ça à l’esprit
J’ai fait cette rime pour expliquer en temps voulu
Tout ce que je sais
Le temps est une chose qui a de la valeur
Regarde le voler tandis le pendule se balance
Regarde le compter à rebours jusqu'à la fin de la journée
Les montres font tic-tac
C’est si irréel
J’ai pas fait attention au sol
Regarde le temps sortir par la fenêtre
Essayant de s’agripper
Sans même savoir
Que je venais de le gaspiller pour te regarder partir
J’ai tout gardé en moi et bien que j’ai essayé
Tout s’écroula
Ce qui signifia pour moi
Sera peut-être un souvenir du temps quand

J’ai tellement essayé et été si loin
Mais au final ça ne compte même pas
Je devais tomber et tout perdre
Mais au final ça ne compte même pas

Une chose
Je ne sais pas pourquoi
Cela ne compte même pas quelque soit les efforts que tu fais
Garde ça à l’esprit
J’ai fait cette rime pour me rappeler comment
J’ai tellement essayé
Malgré la façon que t’avais de te moquer de moi
Agissant comme si j’étais une partie de ta propriété
Me rappelant de toutes les fois où tu t'es battu avec moi
Je suis surpris que ça a été si loin
Les choses ne sont plus comme avant
Tu ne me reconnaîtrais même pas
Pas que tu me connaissais avant
Mais tout me revient à l’esprit
Finalement tu garda tout en toi et bien que j’essayais
Tout s’écroula
Ce que cela signifie pour moi
Sera peut-être un souvenir du temps quand

J'ai mis ma confiance en toi
Poussé aussi loin que possible
Et pour tout ça
Il y a qu’une chose que tu devrais savoir...

A place for my head

Je regarde comment la Lune s’assied dans le ciel
La nuit sombre brillant avec la lumière du Soleil
Le Soleil donne pas de vie à la Lune assumant
La Lune va lui en devoir une
Ca me fait penser à comment tu te conduis avec moi
Tu me fais des faveurs et puis rapidement
Tu fais volte-face et commence à me demander
Des choses que tu veux me reprendre
J’en ai marre de la tension
Marre de la colère
Marre de toi agissant comme si je te devais ça
Trouve un autre endroit pour nourrir ton avarice
Pendant que je trouve un endroit pour me reposer

Je veux être ailleurs
Je déteste quand tu dis que tu ne comprends pas
Tu verras que c’est pas fait pour moi
Je veux être dans l’énergie, pas avec l’ennemi
Un endroit pour ma tête

Peut-être qu’un jour je serai comme toi
Et je marcherai sur les gens comme tu le fais et
Je m’éloignerais des gens que je croyais connaître
Je me rappelle qui tu étais
Autrefois t’étais calme, fort, généreux
Mais t’aurais du savoir que tu te dénuderais de ton accueil
Maintenant tu vois comme c’est calme
Tout seul
J’en ai tellement

Marre de la tension
Marre de la colère
Marre de toi agissant comme si je te devais ça
Trouve un autre endroit pour nourrir ton avarice
Pendant que je trouve un endroit pour me reposer

T’essaies d’obtenir le meilleur de moi
Va t’en

Forgotten

Du sommet du fond
Au fond du sommet je m’arrête
Au noyau que j’ai oublié
Dans le milieu de mes pensées
Prises loin de ma sécurité
La mémoire ne m'échapperas pas
Mais pourquoi je devrais m’en inquiéter

Il y a un endroit si sombre que tu n’en vois pas la fin
Les cieux rechargent leur arme - et choquent ce qui ne peut se défendre
Puis la pluie lance des gouttes
Une question acide
Puissamment la puissance de suggestion
Puis avec les yeux légèrement fermés
Regardant à travers la rouille et la pourriture
Et poussière
Un spot de lumière inonde le sol
Et se répand sur le monde rouillé de prétention
Les yeux ouverts et c’est encore sombre

Dans le souvenir tu me trouveras
Les yeux carbonisant
Les ténèbres me serrant fort
Jusqu’à ce que le Soleil réapparaisse

Bougeant partout
Hurlant en haut et en bas
La pollution manifestée en un son perpétuel
Les rouent tournent en rond et le lever du Soleil rampe à reculons
Les lumières des rues en réaction en chaîne et concrètes
Un petit bout de papier avec une image dessinée flotte
Sur le bas des rues jusqu’à ce que le vent s’en aille
Le souvenir de maintenant est comme la photo de l’époque
Quand le papier est chiffonné il ne peut plus jamais être parfait

Maintenant que tu m’as pris sur le fait
Tu ramènes la mémoire
Je te dis que je le vois en toi

PUSHING ME AWAY

J’ai menti
A toi
Comme d’habitude
Voici le dernier sourire
Que je truquerai par pitié d’être avec toi

Tout s’effondre
Même les gens qui ne font jamais de grimace

Ecroule-toi éventuellement
Le sacrifice de se cacher dans un mensonge
Tout doit s’arrêter
Bientôt tu verras qu’on manque de temps
Pour le regarder se dérouler
Le sacrifice est jamais la connaissance

Pourquoi ne me suis-je jamais éloigné
Pourquoi ai-je joué comme ça
Maintenant je vois que tu me met à l'épreuve et me repousse

J’ai essayé
Comme toi
De tout faire
C’est la dernière fois
Que je prends ce blâme pour la pitié d’être avec toi