Itinéraire Récits Rencontres Chiffres Conseils Revue de presse Remerciements
Diaporama Livre Galeries photos Parcours
originaux
Cols Liens FAQ Contacts
HOME


Nous décrivons ci-dessous quelques itinéraires qui sortent de l'ordinaire, rarement empruntés par des cyclos ou encore des parcours coup de coeur.

La route du Sahara Occidental vers Dakhla

L'originalité de ce parcours réside dans ses deux premiers jours. Petit à petit, la végétation se raréfie, le sable prend de plus en plus la place de la roche, les buissons se font de plus en plus rares. Puis plus rien. Juste l'océan à droite et le sable à l'infini à gauche. L'excitation du désert laisse vite place à la monotonie. Onze jours parfaitement identiques jusqu'à Dakhla. On a vite fait de haïr cette route qui n'est faite que pour les avaleurs de kilomètres. Et pourtant, des centaines de cyclos l'empruntent chaque année. Sans doute pensent-ils que traverser le Sahara Occidental reste un exploit. Pourtant, aujourd'hui, ce n'est vraiment plus le cas vu que la route est asphaltée jusqu'à la frontière Mauritanienne. Bref, un parcours original mais qui est loin de nous laisser un souvenir grandiose. La monotonie du Sahara...

Route frontalière entre Panama et le Costa-Rica

Près du volcan de Panama L'Amérique Centrale est traversée principalement par la Panaméricaine, route qui relie l'Alaska à la Terre de Feu. En Amérique centrale, celle-ci est même notre ligne directrice vu le peu de routes reliant le sud au nord. Cependant, la circulation y est en règle générale intense et la monotonie constante. Dès lors, dès que possible, nous dévions de cet itinéraire principal, quitte à effectuer quelques dizaines de kilomètres supplémentaires. C'est ce que nous faisons à David, dans l'Ouest de Panama. Alors que la Panaméricaine continue tranquillement son chemin vers le Costa-Rica le long de la côte, nous optons pour une petite route montant vers le seul volcan panaméen. Comme souvent, nous avons alors l'impression de plonger dans la réalité du pays, avec ses traditions et rencontres plus humaines. La route menant au poste frontière secondaire se détériore de plus en plus, et nous finissons par chercher les traces d'asphaltes parmi les nids de poule. Le poste frontière est vraiment perdu et nous avons du mal à le trouver parmi plusieurs pistes. Finalement, nous entrons au Costa-Rica après une longue fouille dans ce coin qui ne doit pas voir passer beaucoup d'étrangers. Contrairement à beaucoup de douanes d'Amérique Centrale, il y est même indiqué clairement que les formalités administratives sont totalement gratuites! Finalement, nous continuons notre chemin à travers de magnifiques routes vallonées plongées au milieu d'immenses cultures de café avant de retomber, comme toutes les autres routes, sur la panaméricaine.

Piste Zongdain-Litang-Ludin-Chengdu (Chine)

Il est de ces routes qui restent éternellement gravées dans nos mémoires. Et celle-ci qui permet de passer de la province du Yunnan à celle de Sichuan à travers des régions tibétaines en fait incontestablement partie. On l'aborde sans même savoir à quoi s'attendre. En fin de compte, il s'agit d'une piste de qualité médiocre à moyenne oscillant continuellement entre 2000 et 5000 mètres d'altitude. Une route épuisante à souhaits titillant continuellement le ciel. A peine une descente de 30 kilomètres terminée que nous devons commencer le col suivant qui nous accompagnera durant une bonne journée. Ce scénario sera répètera durant plusieurs centaines de kilomètres. A mi-parcours, nous aurons tout de même le plaisir de retrouver la route venant de Lhassa et revêtue sur ce tronçon. Cela suffit pour que nous puissions quasiment doubler notre kilométrage quotidien. Mais le principal à retenir de ce parcours de rêve, ce sont tous ces paysages à couper le souffle. Chaque tournant dévoilant une nouvelle carte postale. L'habitat caractéristique tibétain sera également marqué au travers de ces énormes bâtisses de pierres comportant de grandes pièces vides avec des murs richement décorés. Pas tout plat l'Himalaya!

Route de la Soie (Asie Centrale)

L'architecture des routes de la soie Si il y a bien une route sur laquelle nous avons débarqué par hasard, c'est bien celle-ci. Initialement, notre parcours devait passer par le sud de l'Asie et absolument pas par les régions de l'Asie Centrale. George Bush en a cependant décidé autrement...L'Asie Centrale est en fait située au carrefour des routes de la Soie, qui n'est en réalité pas unique mais un enchevêtrement de chemins menant de l'occident à Xi'an au centre de la Chine. Celles-ci se croisant en Asie Centrale et plus particulièrement dans l'Ouzbékistan actuel. Plusieurs sultans ont alors décidé d'y construire des places fortes et en particulier Samarkand et Boukkhara qui sont devenus de véritables joyaux architecturaux. Ces découvertes font partie des merveilles d'une aventure comme celle-ci où on débarque sans le savoir dans des coins tout bonnement exceptionnels. Notre route dans la région part du Kazakhstan pour nous faire traverser l'Ouzbékistan avant de nous mener dans la solitude du désert du Karakum (sable noir) au Turkménistan.