Page précédente Page suivante

 

La formule d'offrande

La formule d'offrande funéraire peut être divisée en 4 parties distinctes mais forcément complémentaires :

1re partie : l'initiateur de l'offrande

2e partie : le bénéficiaire intermédiaire

3e partie : la nature de l'offrande

4e partie : le bénéficiaire final

 Prenons un exemple simple où chacune des 4 parties est représentée et isolée avec des séparateurs de couleur différente :

 Htp di nsw Wsir di.f prt-xrw t Hnkt kAw Apdw n kA n mAa-xrw

 = Offrande que donne le roi à Osiris afin qu'il fasse une offrande verbale constituée de pains, bière, boeuf et volaille pour l'esprit de (untel), justifié.

  

Explication

 1re partie

 "Offrande que donne le roi" - Htp di nsw

En tant qu'intermédiaire entre les hommes et les dieux, le roi est toujours l'initiateur de l'offrande.  En théorie, lui seul peut assumer le culte aux divinités. 

Représentation hiéroglyphique

forme abrégée

se translittère…

signifie

 

 

nsw

le roi

 

 

di

donner

 

 

Htp

offrande

 Dans notre exemple, il convient de remarquer que le terme désignant le roi est placé en tête de phrase.  Il s'agit d'une simple question de préséance, de respect envers la personne du roi.

 

 2e partie

"Osiris" - Wsir

Osiris est une des divinités majeures du panthéon égyptien.  A l'origine divinité de la fertilité et de la croissance végétale (d'où son teint verdâtre), il devint le seigneur du monde souterrain et le protecteur des défunts. 

Dans notre formule, il est le bénéficiaire intermédiaire des offrandes.  Le roi (initiateur) fait une offrande à Osiris (bénéficiaire intermédiaire) afin que celui-ci la répercute au bénéfice du défunt (bénéficiaire final) et lui assure ainsi une part de sa subsistance dans l'Au-delà.

Le nom d'Osiris peut s'écrire de différentes façons, en fonction des époques, ou simplement en fonction du scribe... :

Osiris est parfois qualifié de "Seigneur des Occidentaux".  Le terme "Occidentaux" désigne les défunts.  C'est en effet à l'ouest, là où le soleil se couche, que les égyptiens situaient le Royaume des Morts (la "Douat"), dans lequel les défunts espéraient pouvoir confondre leur destinée posthume avec celle d'Osiris.  Ainsi, le nom d'Osiris est souvent suivi d'une des graphies suivantes :  

xnt Imnt

= à la tête de l'Occident

xnty  Imntt

= à la tête de l'Occident

xnty  Imntyw

= à la tête des Occidentaux

 Osiris était également qualifié de :

- "grand dieu"

ntr aA

= dieu grand

 - "Maître d'Abydos"

nb

= Maître

AbDw

= Abydos

 -"Maître de Busiris"

nb

= Maître

Ddw

= Busiris

 - "Gouverneur d'éternité"

HkA

= Gouverneur

Dt

= éternité

- "celui qui est parfait"

wnn nfr

 

3e partie

1

 "afin qu'il donne une offrande verbale constituée de pains, bière, boeuf et volaille"

di.f prt-xrw t Hnkt kAw Apdw

di.f

= il donne

(litt. : donner, il)

 

 

di.sn

= ils donnent

(litt. : donner, ils)

Pronom pluriel utilisé lorsque plusieurs divinités interviennent en tant que bénéficiaires intermédiaires

Littéralement, nous pourrions traduire prt-xrw par "sortir à la voix", d'où la notion d'offrandes verbales ou invocatoires.  Celles-ci pouvait comprendre les éléments suivants :  

Représentation hiéroglyphique

autre forme

se translittère…

signifie

 

 

 

t

pains

 

 

Hnkt

bière

 

 

k3.w

pièces de boeuf

 

 

3pd.w

volaille

 

 Souvent, ces 2 formes sont combinées en

 

Ss

albâtre (vaisselle)

 

mnxt

vêtement

 

 

snTr

encens

mrHt

onguent

 

 

irp

vin

 

 

irtt

lait

 

 

xt nbt nfrt wabt nDmt

toute chose bonne, pure et douce... (littéralement :  chose toute bonne, pure, douce)

 

 

anx nTr im

...de laquelle le Dieu vit 

 

4e partie

pour l'esprit (Ka) de ……. - n kA n mAa-xrw

Les offrandes étaient faites au bénéfice du "Ka" du défunt, notion incarnant les forces vitales de toute créature.  Le "Ka" est représenté par le hiéroglyphe évoquant 2 bras levés, et constitue une des composantes de la part immatérielle de l'homme.

Le "Ka" est le double de l'individu et suit exactement l'évolution de celui-ci.  Mais il ne disparaît pas au moment de la mort, il se sépare simplement du corps. C'est grâce à lui que le défunt pourra continuer son existence dans l'Au-delà.

 justifié - mAa-xrw

Graphie généralement présente sur les stèles

Lorsque le défunt est un homme :

Lorsque c'est une femme :

 

Le terme "justifié" ou "juste de voix"  désigne la qualité du défunt ayant passé avec succès l'épreuve du jugement devant le tribunal d'Osiris.  Cette scène improprement appelée "psychostasie" ou "pesée de l'âme" constitue le chapitre 125 du Livre des Morts, plus exactement appelé "livre pour sortir au jour" de l'égyptien r n prt m xrw.

Entre n kA n  et  mAa-xrw, nous trouvons les titres et le nom du défunt, le nom précédant immédiatement le terme mAa-xrw.

La structure de cette phrase est donc la suivante :

n kA n + titres et fonctions + nom du défunt + mAa-xrw

= "pour l'esprit de" + titres et fonctions + nom du défunt + "justifié"

 

 

Suite