De bojem

Annie Meuwissen
Steenweg 111, 3590 Diepenbeek. 
Tel. 011 32 41 87  ( + 32 11 32 41 87 )

E-mail :  annie.meuwissen@gmail.com

A visiter aux dates fixes : 2015

dimanche le 14, 21, 28 juin
chaque fois de 10 à 18 h
Prix d’admission :  3 euros

A visiter sur demande :
des groupes à partir de 15 personnes
 
Situation :

le jardin se trouve à mi-chemin sur le N2, entre Hasselt et Diepenbeek

grand foto

A la fin d’une longue montée, là où la Hesbaye se transforme en plateau de la Campine, là où le sol lourd fait la place au  sable léger, on a toujours travaillé les champs. Après l’agriculture pure venait le potager et comme dernier venu le jardin avec plantes et fleurs, chaque fois en harmonie avec le paysage naturel nommé “De bodem” 

L’ensemble du jardin consiste en un verger, fermé par une ancienne haie, le jardin potager aux lignes parfaites est encerclé par un jardin fleuri de 60 ares. Au printemps et en été les combinaisons de couleurs sont surprenantes grâce à la collection étendue de nombreuses plantes, roses et surtout clématites. Mais en automne et hiver c’est la forme des arbustes et arbres qui maintient les lignes de cet ensemble. Un matin hivernal en blanc peut facilement rivaliser avec un jour d’été.

grand foto

Graduellement le jardin a pris sa forme définitive.  En se baladant, on rencontre toutes  ces phases d’évolution, de la toute première pelouse, jusqu’aux dernière border anglais.
Du jardin-rue  on entre par une petite porte dans le premier jardin avec les terrasses et le plan d’eau bien encadrée, jadis c’était le jardin au bac de sable d’enfants. Ensuite on arrive dans la première partie formelle, le jardin de roses géométriques, actuellement tout à fait achevé avec de nombreuses combinaisons de roses et clématites.
En poursuivant par une porte de roses on découvre à gauche et a droite un panorama avec des borders anglais dans toutes les directions.
Vas une fois fouiller dans la partie boisée avec une collection immense d’hortensias. Prends le temps d’étudier le nom des pommiers, pruniers et toutes les autres variétés authentiques de la région, et n’oublies surtout pas d’admirer le potager parfait du père d’Annie. Chaque forme de culture apporte  la beauté à l’ensemble,  le jardin fleurie, le potager riche et pas en moins le décor naturel des champs dans l’arrière-fond.