l'élixir de fleur (fabrication, posologie, utilisations)

1 aigremoine, 2 tremble, 3 hêtre, 4 centaurée, 5 plumbago, 6 prunier, 7 bourgeons de marronnier blanc, 8 chicorée, 9 clématite, 10 pommier, 11 orme, 12 gentiane, 13 ajonc, 14 bruyère, 15 houx, 16 chèvrefeuille, 17 charme, 18 impatience, 19 mélèze, 20 muscade, 21 moutarde, 22 chêne, 23 olivier, 24 pin, 25 marronnier rouge, 26 hélianthème, 27 eau de roche, 28 scléranthe, 29 ornithogale, 30 châtaigner, 31 verveine, 32 vigne, 33 noyer, 34 violette, 35 marronnier blanc, 36 avoine, 37 églantier, 38 saule, 39 rescue.

La marque Bach et l’œuvre du Docteur Bach

Le laboratoire pharmaceutique britannique Nelsons & CO a acquis dans les années 90 la totalité de l’activité du centre Bach de Mount Vernon ainsi que le monopole complet sur les fleurs de Bach : fabrication des élixirs et exploitation des marques Bach, Fleurs de Bach, Bach Flower remedies et du logo comportant la signature du Dr Bach.

Actuellement, la marque "Bach…" ne respecte plus la méthode de fabrication authentique dévoilée par le Docteur Bach mais elle utilise un procédé plus homéopathique générant un champ d'application énergétique différent.  En effet, le procédé original préconisait la solarisation des fleurs durant 3 heures pour la plupart des élixirs ou l’ébullition durant 30 minutes pour les autres tandis que la marque "Bach…" fait macérer les fleurs un certains temps afin d’obtenir une teinture mère qu’elle dilue à raison de 1 ml pour 100 litres (au lieu de 4 ml par litre) d’alcool de raisin à 27 ° (au lieu de cognac Brandy à 40°).

Comme Bach n’est plus conforme au procédé original de Bach, la marque "Bach…", qui suit un procédé plutôt homéopathique, n’est plus du véritable Bach... ce qui ne veut évidemment rien dire au niveau de l'efficacité des produits car cela reviendrait à remettre en cause l'homéopathie…

Méthode de fabrication authentique des fleurs de Bach

La méthode solaire :

-         Mettre dans un grand bol de verre transparent préalablement ébouillanté durant 5 minutes, 3 litres d’eau de source pure.

-         D’une main, tenir le bol, de l’autre, cueillir les fleurs, non pollinisées, au moment de leur floraison maximale, une heure après le lever du soleil, avant 9 heures du matin, afin qu’elles tombent directement à la surface de l’eau.  Il faut environ 200 à 300 grammes de fleurs afin de couvrir la surface de l’eau.

-         Placez le bol au soleil, sans un nuage durant 3 heures (si le ciel est voilé plus de 3 minutes, il faut tout recommencer).

-         Filtrez le liquide avec une étoffe en coton ou un filtre à café en le versant dans des bouteilles ambrées de 1 litre, préalablement ébouillantée durant 5 minutes, que vous remplissez à moitié.  Complétez avec du cognac brandy à 40° afin d’obtenir environ 2 litres d’essence mère.

-         Etiquetez : essence mère de… infusée le… et bouchonnez avec un bouchon de liège.  La conservation doit se faire dans une pièce dont la température est comprise entre 12 et 18 degré à l’abri de la lumière.

-         L’élixir est obtenu en versant 4 ml d’essence mère dans un litre de cognac brandy.  L’élixir est donc du cognac pratiquement pur avec un soupçon d’un mélange d’alcool et d’eau.

La méthode par ébullition :

-         Prendre une casserole en acier émaillé préalablement ébouillantée durant 5 minutes ou un pot en grès supportant l’ébullition préalablement ébouillanté durant 5 minutes.

-         D’une main, tenir la casserole, de l’autre, prélevez les plantes afin qu’elles tombent directement dans la casserole et la remplir au ¾ avec les plantes.  Ajoutez 3,5 litres d’eau de source (certains remplissent la casserole avec les fleurs et les tiges au ¾ et ajoute l’eau).  Portez la casserole à ébullition doucement durant 30 minutes, sans son couvercle, si possible, le matin même, sur place, par jour de beau temps.  Laissez ensuite reposer la décoction 2 heures (attendre le refroidissement complet).

-         Filtrez le liquide avec une étoffe en coton en le versant dans des bouteilles ambrées de 1 litre, préalablement ébouillantée durant 5 minutes, que vous remplissez à moitié.  Complétez avec du cognac brandy à 40° afin d’obtenir de l’essence mère.

-         Étiquetez : essence mère de… décoction du… et bouchonnez avec un bouchon de liège.  La conservation doit se faire dans une pièce dont la température est comprise entre 12 et 18 degré à l’abri de la lumière.

-         L’élixir est obtenu en versant 4 ml d’essence mère dans un litre de cognac brandy. 

L’ébullition est conseillée pour :

Aspen (Tremble) – Beech (Hêtre) – Cerato (Plumbago ) - Chestnut (Marronnier) – Crab Apple (Pommier sauvage) – Elm (Orme) – Honeysuckle (Chèvrefeuille) - Hornbeam (Charme) – Larch (Mélèze) – Mimulus (Mimule, Muscade) - Pine (Pin Sylvestre) – Red Chestnut (Marronnier rouge) – Sweet Chestnut (Chataigner) – Walnut (Noyer) – Water violet (Hottonie des marais) - Willow (Saule).

Autre méthode de fabrication d’un élixir floral par infusion solaire

-         Mettre dans un grand bol de verre transparent préalablement ébouillanté durant 5 minutes, une petite quantité d’eau de source pure.

-         D’une main, tenir le bol, de l’autre, cueillir les fleurs, un jour fleur ou quelques jours avant la pleine lune, au moment où la  floraison est maximale, avant 10 heures du matin, afin qu’elles tombent directement à la surface de l’eau.  Il faut couvrir la surface de l’eau avec les fleurs cueillies.

-         Placez le bol au soleil, sans un nuage durant 1,5 heures (si le ciel est voilé plus de 3 minutes, il faut tout recommencer).

-         Filtrez le liquide avec un filtre à café en le versant dans une bouteille de vin teintée préalablement ébouillantée durant 5 minutes, que vous remplissez à moitié.  Complétez avec du cognac biologique à 40° ou avec un alcool de fruit à 40° afin d’obtenir de l’essence mère.

-         Étiquetez : essence mère de… infusée le… et bouchonnez avec un bouchon de liège.  La conservation doit se faire dans une cave à l’abri de la lumière.

-         L’élixir est obtenu en versant 4 ml d’essence mère dans ¼ de litre de cognac biologique à 40 ° complété par ¾ de litre d’eau de source.

Évitez les alcools de fruits à noyau et sachez que l’alcool stoppe l’évolution de l’infusion et permet une conservation durant plusieurs années.

Une méthode de fabrication différente

Pour recueillir « la personnalité » des fleurs sous forme d’élixirs, il existe la méthode classique, utilisée par le docteur Bach, qui consiste à faire macérer des fleurs au soleil dans un récipient en cristal de bonne qualité.

Cela implique la cueillette des fleurs et inévitablement leur mort.  C’est sans doute la raison pour laquelle les élixirs de fleurs de Bach doivent être réalisés dans un environnement énergétique puissant (3 heures de macération au soleil levant).

La technique que l’on peut employer aujourd’hui est de passer l’eau directement sur la fleur sans la cueillir. Cela permet de récolter l’énergie vivante de la fleur sans la perturber.

Avec cette technique, il n’est plus nécessaire de faire une macération au soleil pendant trois heures.  L’élixir obtenu mémorise parfaitement le psychisme de la fleur et il est efficace pour traiter les problèmes émotionnels qui correspondent à cette fleur.

Utilisation et posologie des élixirs floraux et des remèdes du  Dr  Bach

Deux types d'utilisation sont conseillées : « pur » en première dilution (2 à 4 gouttes, du flacon de 10 ou 20 ml que vous avez acheté, directement sous la langue, 3 à 4 fois par jour ou plus) ou 2 à 4 gouttes, 3 à 4 fois par jour ou plus, du composés en deuxième dilution que l'on appelle souvent "Remède de Bach".

Pour les émotions ressenties dans le présent en relation avec un événement précis, déposez deux ou quatre gouttes, directement sous la langue, trois à quatre fois par jour.  Il est recommandé de les prendre le matin à jeun et le soir au coucher ou en fonction de votre ressenti.  La première dilution permet d'apaiser les perturbations provoquées par les aléas de la vie :

Pour se préparer sereinement à la méditation, 1 goutte de CRAB APPLE pour la purification et 1 goutte de WHITE CHESTNUT pour la paix de l'esprit.

Si l'on a le sentiment d'être étouffé alors WALNUT peut sûrement vous aider.

En outre, dans le cas où l'on est forcé de côtoyer certaines personnes qui sont de véritables "poisons ", CRAB APPLE vous sera d'une grande aide.

En cas de grave accès dépressif, commencer par 1 goutte de SWEET CHESTNUT.  Ensuite, analyser les causes et préparer un complexe en seconde dilution du type STAR OF BETHLEHEM, HONEYSUCKLE et WHITE CHESTNUT.

Pour fabriquer ce composé (remède), vous faites bouillir un flacon de 30ml afin de le désimprégner de toutes ses informations antérieures.  Vous y ajoutez deux à quatre gouttes des élixirs que vous avez choisis (cinq à sept fleurs maximum).  Ensuite, vous remplissez le flacon avec de l'eau de source et un peu de Brandy ou de vinaigre de cidre pour la conservation.  Enfin, vous secouez la préparation afin de bien dynamiser l'information dans tout le remède.  Une ou plusieurs fleurs prises en deuxième dilution sur le long terme peut vous aider à « évacuer » ou de traiter des anciennes émotions perturbantes ou un mode de pensée indésirable "plus fort que vous".

Vous pouvez également mettre 2 à 4 gouttes d’élixir dans un verre d’eau de source et boire le breuvage, à petits coups, au cours de la journée.

Conseil pour la conservation et pour le stockage des élixirs