Les pierres précieuses
Les gemmes

Mythes et épopées, pillages, trahisons… 
La vie des pierres est une longue aventure, qui commence dans les profondeurs de la Terre…

Les critères.

Pour recevoir le nom de gemme, un minéral doit répondre à plusieurs critères:
de dureté, d'éclat, de transparence, de couleur et aussi de rareté. 
C'est pourquoi seules quelques espèces minérales peuvent être désignées sous cette appellation. Utilisées en joaillerie dès les civilisations anciennes, les gemmes font l'objet, depuis lors, d'un véritable travail artistique.
Substances minérales et organiques remarquables, susceptibles d'être taillées ou polies et utilisées en joaillerie.
Parmi les gemmes, on réserve l'appellation de pierres précieuses à quatre espèces minérales, peu répandues dans les roches mais très recherchées pour leur grande beauté et leur conservation exceptionnelle : 
le diamant, le rubis, le saphir et l'émeraude. 
Les pierres fines désignent toutes les autres gemmes minérales transparentes, voire translucides : aigues-marines, topazes, chrysobéryls, tourmalines, améthystes, zircons, opales, etc. 
Les pierres ornementales translucides ou opaques sont, entre autres, les jades, les turquoises, les lapis-lazulis, les agates, les jaspes, etc. 
Enfin, on désigne également sous le nom de gemmes certaines substances organiques telles que l'ambre, les coraux, le jais, l'ivoire, l'odontolite et les perles.
 
Ce n’est pas sans raison que les pierres précieuses évoquent avant tout l'Orient, son raffinement et son luxe, même si aujourd'hui c’est la Couronne britannique qui détient un des plus beaux trésors de la planète. Bien avant Rome, souverains et peuples connaissent et aiment de nombreuses pierres dont ils font des bijoux, des sceaux, des objets ou des amulettes.
À Babylone, dès 2 500 ans avant J.-C., les artisans gravent les textes sur des cylindres en lapis-lazuli venus d'Afghanistan. En Égypte, on exploite depuis le premier millénaire avant J.-C. des mines d'émeraudes à l'éclat un peu vitreux, dont les reines raffolent. La turquoise arrive du Sinaï, l'opale d’Europe centrale, l'améthyste des Indes, l'obsidienne d'Arabie. Saphirs et rubis sont rares. Ils sont l'apanage des princes orientaux, qui vivent dans un luxe inouï et fournissent au compte-goutte leurs précieuses pierres tirées de mines birmanes ou ceylanaises. 
Marco Polo, à la fin du XIIe siècle, ne voyage jamais sans ses précieux saphirs de Ceylan, qui lui vaudront la confiance du grand Khan lui-même.
Au XVIe siècle, l'Europe découvre les magnifiques émeraudes du Nouveau Monde. Les chargements d'or et de pierres envoyés par les conquistadors sont si importants qu'ils font de l'Espagne le pays le plus riche du monde occidental. Le hasard sert les intérêts des conquérants : la mine de Muzo est ouverte après qu'un colon ait trouvé, fichée dans le sabot de son cheval, une belle pierre d'un vert lumineux. La qualité de la production dans la mine de Muzo est exceptionnelle. Mais à quel prix ? En effet, les Indiens réduits en esclavage y travaillent dans des conditions épouvantables. C'est du Nouveau Monde que vient la fameuse émeraude de Cortès, la "Reine Isabelle", une pierre oblongue de 964 carats, d'une limpidité unique.

Le Diamant.

Forme minérale du carbone, le diamant est placé au sommet de la hiérarchie des pierres précieuses ; il est également employé à diverses fins industrielles.
Les diamants se présentent sous plusieurs formes, parmi lesquelles le diamant véritable (gemme cristallisée), le bort, le ballas et le carbonado. Le bort est un type de diamant cristallisé imparfait, extrêmement dur et de couleur foncée. Le terme bort est parfois aussi appliqué aux minuscules fragments. Le ballas est un agrégat sphérique, compact, de minuscules cristaux de diamant d'une grande dureté et d'une grande résistance. Le carbonado, quelquefois nommé diamant noir, est une catégorie de diamant opaque, gris ou noir, sans clivage. Le carbonado, le ballas et le bort sont tous utilisés par le lapidaire pour la taille et le polissage du diamant ; ces pierres garnissent notamment la surface des disques de sciage et de meulage.

      Formation du diamant
                              Diamant

Le Rubis.

Le rubis est une pierre précieuse.Variété rouge et transparente de corindon, un oxyde d'aluminium (Al2O3), sa couleur, due à l'oxyde de chrome, varie selon les spécimens du rouge rosé au rouge dit rubis, et du carmin à un rouge violacé profond, appelé « sang de pigeon ». 
Les pierres transparentes aux teintes les plus foncées sont les plus recherchées. Lorsqu'ils sont taillés en cabochon, certains spécimens montrent des astérismes ; c'est-à-dire qu'une étoile à six branches peut être observée à l'intérieur de la pierre. De tels rubis, appelés rubis étoilés, sont également très recherchés. De nombreuses pierres qui ne sont pas des rubis sont cependant appelées rubis. Le balais ou rubis balais, par exemple, est une variété de spinelle. Le rubis de Bohême est du quartz rose. Le rubis de Sibérie est de la tourmaline rouge ou rose. Le rubis d'Amérique, le rubis du Cap, le rubis du Montana et le rubis des montagnes Rocheuses sont des variétés de grenat.

Le Saphir.

Le saphir est une pierre précieuse, variété transparente et bleue du groupe des corindons.
Bien que le terme saphir soit souvent appliqué aux variétés de gemmes du groupe des corindons de toutes les autres couleurs hormis le rouge, le saphir véritable est d'un bleu profond, la couleur la plus recherchée étant le bleu bleuet appelé bleu Cachemire.
Incolore, le corindon précieux est nommé saphir blanc. Le corindon jaune porte le nom de saphir jaune, saphir doré ou topaze d'Orient. Les pierres roses pâles sont appelées saphirs roses. Les diverses couleurs du corindon sont dues à la présence de petites quantités d'impuretés comme le chrome, le fer ou le titane, dans l'oxyde d'alumine (Al2O3) dont ce minéral est principalement composé.

L'Emeraude.

Elle était connue dans l'Antiquité, non seulement pour sa beauté, mais aussi pour les pouvoirs de guérison des maladies des yeux qu'on lui attribuait.
Variété verte du béryl, l'émeraude a une dureté de 8 et une densité de 2,7 à 2,9. Elle a une composition et des propriétés peu différentes des autres types de béryl, mais elle contient suffisamment de chrome pour avoir une couleur d'un vert profond. Les émeraudes contiennent parfois des matériaux souvent appelés soie, qui donnent à la gemme une apparence mousseuse. Les spécimens sans défaut, d'une couleur et d'une taille intéressantes, sont extrêmement rares et à poids égal, d'une valeur supérieure à celle du diamant. Les émeraudes de l'Antiquité étaient extraites principalement des mines d'Égypte. 
De très gros spécimens ont été découverts en Sibérie, et, de nos
jours, la plupart des gemmes sont extraites en Colombie.

Dans certaines gemmes, notamment les opales, des zones de couleur brillantes peuvent être observées à l'intérieur de la pierre. 
Ces zones changent de teinte et de dimension quand on bouge la pierre. Ce phénomène de jeu de lumière diffère de l'éclat et de la dispersion ; il est causé par l'interférence et la réflexion de la lumière par de minuscules irrégularités et fissures à l'intérieur de la pierre. Les opales montrent également des réflexions laiteuses ou nuageuses à l'intérieur de la gemme. Les gemmes qui ont une structure fibreuse montrent des réflexions internes irrégulières semblables à celle de la soie mouillée ou moirée. Plusieurs gemmes possèdent cette propriété optique, appelée chatoyance, notamment l'œil-de-tigre et l'œil-de-chat.
La réflexion de la lumière par une gemme est une autre propriété optique des gemmes nommée éclat. 
L'éclat des gemmes est caractérisé par les termes suivants : métallique, adamantin (comme le diamant), vitreux comme le verre cassé, résineux, graisseux, soyeux, nacré ou terne. L'éclat est particulièrement important lors de l'identification des gemmes à l'état brut.
Une gemme ne peut pas toujours être identifiée à sa seule vue. Il est donc nécessaire de s'en remettre aux mesures des propriétés optiques qui peuvent être déterminées sans endommager la pierre.

* * * * * *

Source :Webencyclo - Encyclopédie Microsoft® Encarta® 2002 
en ligne http://encarta.msn.fr http://encarta.msn.fr © 1997-2002 Microsoft Corporation. Tous droits réservés.

==========

vers science