vers histoire
l' atlantide
Mythe ou Réalité ?

AVANT-PROPOS

' ATLANTIDE est une Île légendaire qui, selon Platon (dans le Timée et le Critias), aurait été engloutie par un cataclysme.
Neuf mille ans avant l'époque de Platon (qui le rapporte dans le Timée et le Critias), Athènes, domaine d'Athéna (Athéna, fille de Zeus et de Métis) et d'Héphaïstos (dieu du Feu et de la Métallurgie), aurait eu à repousser le peuple des Atlantes, descendants de Poséidon (dieu de la mer, des eaux en général, et des tremblements de terre). Leur royaume, situé dans l'Atlantique en face des Colonnes d'Hercule (détroit de Gibraltar), regorgeait de richesses. On y trouvait en abondance du cuivre, de l'or et même de l'orichalque, métal qui brillait comme le feu. Cette légende a inspiré plusieurs œuvres littéraires, notamment La Nouvelle Atlantide (1627) de Francis Bacon et L'Atlantide de Pierre Benoit (1919), qui situe le royaume fabuleux dans le Hoggar.

' ATLANTIDE : Grande île fabuleuse que les hommes de l'Antiquité situaient dans l'océan Atlantique et qui aurait été engloutie à la suite d'un cataclysme gigantesque en un jour et une nuit. L'île est supposée avoir été immensément riche, puissante et hautement civilisée. Les premières mentions de l'Atlantide apparaissent dans deux dialogues de Platon, le Timée et le Critias. Cette légende a toujours fasciné l'imagination populaire et inspiré de nombreux auteurs. Alors que certains y voient une allégorie destinée à soutenir le propos du philosophe, d'autres ont pensé pouvoir la localiser en divers endroits du monde.

AU COMMENCEMENT IL Y A PLATON....

Les premières mentions de l'Atlantide (sous ce nom en tout cas...) se trouvent dans les dialogues de Platon appelés le Timée (dans la section introductive du dialogue, avant que Timée ne commence son "mythe" sur les origines de l'univers) et le Critias (qui est la suite du Timée, développant ce qui est résumé au début de ce dialogue, et qui se termine au milieu d'une phrase, comme si Platon avait laissé le dialogue inachevé). La date de rédaction de ces deux dialogues est généralement fixée aux alentours des années 355 avant J.C.
On ne connaît aucune source antérieure à Platon parlant explicitement d'une île nommée Atlantide.

Les origines du mythe.

PLATON.
PLATON est un philosophe grec (428 – 347 avant J.C). Il fut le disciple de SOCRATE et ne cessa d'évoquer la figure de son maître et d'en prolonger les voies de la sagesse. PLATON écrit de nombreux ouvrages en s'efforçant de définir des notions importantes telles que le mensonge, le devoir ou encore le courage. C'est dans ses deux derniers ouvrages : le Timée et le Critias , qu'il mentionne l'existence de l'ATLANTIDE.


PLATON
Le récit de Platon.
Le texte ancien le plus complet sur l'Atlantide est celui de Platon, ce sont les Dialogues du Timée et du Critias, rédigés au IVème siècle avant J.C. Notons que le philosophe grec n’avait pas l’habitude de s’intéresser aux fables, d’ailleurs il prit grand soin de répéter que ses dialogues n’étaient pas fiction mais réalité. 

Dans le Timée, Critias, oncle de Platon, s’adressant à Socrate, Timée et Hermocrate, raconte l’histoire de l'Atlantide telle qu’elle lui fut narrée par son bisaïeul, Dropidès, qui lui même la tenait d'écrits que lui avait laissés SOLON, le grand législateur d'Athènes, au retour d'un voyage en Egypte qu'il aurait entrepris entre –571 et –561 av. J.C. Là, dans la ville de Saïs, située dans le delta du Nil, dont les habitants honoraient une divinité dont le nom égyptien était Neith et le nom grec Athéna, Solon aurait eu l'occasion de s'entretenir avec les prêtres du temple. Un des plus anciens prêtres du temple lui dit :
"O Solon, Solon, vous autres Grecs vous êtes toujours des enfants ; il n'y a pas un Grec vieillard… Car vous êtes tous des novices pour ce qui regarde l'antiquité, et vous ignorez tout ce qui s'est passé anciennement, soit ici, soit chez vous… Vous ne savez pas qu'elle était dans votre pays la plus belle et la meilleure génération d'hommes qui ait jamais existé, et de laquelle il n'ait échappé qu'une faible semence dont vous êtes les descendants… Je veux, ô Solon, sans vous rien dissimuler, vous raconter tous ces événements, pour l'amour de vous, et surtout pour l'amour de cette déesse qui eut votre ville et la nôtre en partage, qui a nourri et instruit l'une et l'autre, et même la votre pendant mille ans, en vous formant de la Terre et de Vulcain, ainsi que nous. 
Tout ce qui s'est passé dans notre Gouvernement, depuis huit mille ans, est écrit dans nos Livres sacrés ; mais je vous exposerai en abrégé ce qui est arrivé à ces citoyens pendant neuf mille ans, ainsi que leurs lois et leurs actions les plus éclatantes… Nos écrits rapportent comment votre République a résisté aux efforts d'une grande puissance, qui, sortie de la mer Atlantique, avait justement envahi toute l'Europe et l'Asie, car pour lors cette mer était guéable. Sur ses bords était une île, vis à vis de l'embouchure, que dans votre langue vous nommez Colonnes d'Hercule. Cette île était plus étendue que la Libye et l'Asie ensemble. De là les voyageurs pouvaient passer à d'autres îles, desquelles on pouvait se rendre dans tout le Continent situé à l'opposé et sur les bords de la mer, qui proprement est appelée Pontus. Quant au côté qui est au-dedans de l'embouchure dont nous parlons, il y a un port dont l'entrée est fort étroite. Là est la mer qui proprement est appelée Pelagus ; et la terre qui l'environne réellement est justement appelée Continent. Dans cette île Atlantide, il y avait des rois dont la puissance était très grande. Elle s'étendait sur cette île ainsi que sur beaucoup d'autres îles et parties du continent. Ils régnaient en outre d'une part, sur tous les pays du côté de la Libye jusqu'en Egypte, et de l'autre, à savoir du côté de l'Europe, jusqu'à Tyrrhénia. Ces forces réunies ont tenté de soumettre votre pays, le nôtre et toutes les provinces qui se trouvent en deçà de la dite embouchure.
Alors, ô Solon, la puissance de votre République acquit une réputation de force et de vertu supérieure à celle de tous les autres mortels. Car en surpassant toutes les autres en génie et dans l'art militaire, elle commandait à une partie des Grecs, tandis que forcés de se retirer, les autres l'avaient abandonnée. Mais quoique réduite à une pareille extrémité, elle triompha cependant de ses agresseurs, et en érigea des trophées ; elle garantit de la servitude ceux qui en étaient menacés. Et quant à nous autres qui demeurons au-dedans des frontières d'Hercule, elle nous rendit à tous le salut et la liberté."

Description de la Cité Atlantis.

PLATON nous décrit l'île de l'Atlantide comme étant le domaine de Poséidon (dieu de la mer). Ce dernier est marié à une mortelle : Clito. C'est pour la protéger que Poséidon créa au sein de l'île une cité, Atlantis, qu'il entoura d'anneaux de mer et de terre.


POSEIDON
Un canal long de 50 stades (9250 m) reliait l'anneau intérieur (cité d'Atlantis) à la mer. Mais la ville s'étend au-delà de ces anneaux. Elle était de forme circulaire avec un diamètre d'environ 100 stades soit 18 500 m. On y retrouvait de nombreux commerces, des équipements tels que des gymnases, des hippodromes, ainsi que des jardins. C'est dans l'anneau intérieur que vivait Poséidon et Clito c'est pourquoi il y existait des temples et des palais (le plus souvent entourés d'une clôture d'or).
Poséidon et Clito ont eu 5 fois des jumeaux. Le royaume de l'Atlantide a été divisé en parts égales et c'est l'aîné d'entre eux : Atlas, qui règne sur la cité d'Atlantis, un territoire d'environ 200 000 km². Si l'on prend comme principe que chaque frère a un territoire à peu près équivalent, la dimension de l'île est donc de 2 millions de km² soit 1/3 de l'Australie.

a Civilisation Atlante.

La civilisation Atlante disposait d'immenses richesses. Certaines provenaient d'autres terres de l'Empire mais la majeure partie des choses utiles à la vie se trouvaient déjà sur l'Atlantide, a commencer par les métaux. Il en existait de toute sorte : solides, fusibles... L'or en était le métal le plus précieux, suivi de près par l'orichalque. Ce dernier n'existe plus à l'heure actuelle. Peut-être était-ce un alliage, nul ne le sait.
La forêt constituait également une grande source de richesse car elle fournissait les matériaux nécessaires aux travaux des charpentiers et permettait de nourrir les animaux, aussi bien domestique que sauvage.
La terre était très fertile et on y voyait pousser toute sorte d'aliments qui faisaient l'auto-subsistance de l'Atlantide.
"Avec toutes ces richesses qu'ils tiraient de la terre, les habitants construisirent les temples, les palais des rois, les ports, les chantiers maritimes, et ils embellirent tout le reste du pay".

le Critias
LA DISPARITION DE L'ÎLE.

Il y a environ 11600 ans ", donc approximativement vers le milieu du Xème siècle avant notre ère, telle est la date traditionnelle à laquelle se terminerait la grande aventure atlante. 

"Un terrible tremblement de terre joint à un déluge procuré par une pluie continuelle d'un jour et d'une nuit entrouvrit la terre (...) et l'Atlantide disparût sous la mer".

le Timée
C'est au début du Timée que nous sont rapportés les éléments permettant de dater la fin de l'Atlantide.Critias le jeune rapporte à Socrate que l'histoire qu'il va raconter, il l'a entendue de la bouche de Critias l'ancien, son grand-père alors âgé de quatre-vingt-dix ans. Cette histoire, "très singulière, mais absolument vraie", Critias l'ancien l'a entendu de Solon qui a visité l'Egypte aux alentours de l'an -600. 
Cette date est ensuite confirmée dans le Critias.
La date de disparition de l'Atlantide est donc fixée selon Platon à une date qui, suivant notre système calendaire, se situe à environ -9600. "Environ", car tout le monde peut convenir que lorsque Platon dit "neuf mille ans" il s'agit d'une approximation et non pas d'une durée précise de 9000 années.

L'Atlantide en guerre contre l'ancien continent, mais les Grecs surent résister à cet assaut. 
"Mais dans les temps qui suivirent, eurent lieu de grands tremblements de terre, des inondations et, en un seul jour, en une seule nuit fatale, tout ce qu'il y avait de guerriers fut englouti à la fois dans la terre entrouverte, et l'île Atlantide disparut sous la mer. C'est pourquoi aujourd'hui encore on ne peut ni parcourir ni explorer cette mer, la navigation trouvant un insurmontable obstacle dans la quantité de vase que l'île a déposée en s'abîmant..."

Cette disparition soudaine de l'Atlantide est souvent évoquée comme étant la résultante de la chute d'un énorme météore qui aurait frappé la terre il y a plusieurs milliers d'années. Sa rencontre avec l'Atlantide aurait provoqué des explosions volcaniques, des raz-de-marée et des modifications du fond océanique. Par la suite, il aurait fait plonger la majeure partie du continent atlante dans l'Atlantique en ne laissant à la surface de l'océan que quelques îles isolées.

On retrouve là le mythe du déluge présent dans toutes les civilisations.
Une autre hypothèse de la disparition de l'île est la remontée de niveau marin.

Études scientifiques

- Localisation:

Il s'avère que la géologie du Détroit de Gibraltar montre l'existence d'une île noyée par la mer à cet emplacement.

- Géographie:

Là encore, le "havre au goulet resserré" n'est autre que le détroit de Gibraltar. La mer serait alors la mer Méditerranée et la terre correspondrait à l'Espagne et au Maroc.

- Le peuple atlante :
De nombreux chercheurs s'accordent à dire que contrairement au Timée, il ne faut pas tenir compte du Critias en ce qui concerne la description du peuple atlante.
Toujours dans cette optique, on n'hésite pas à relier le Timée aux événement de fin du Paléolithique. de ce fait, la corrélation entre "l'insolente puissance qui marchait sur l'Europe et l'Asie" (le Timée) et le déferlement des populations du Paléolithique supérieur chassées de leurs terres par les rudes climats périglaciaires; revient assez souvent dans le monde scientifique.

- Date et cause de submersion :
D'après PLATON, l'Atlantide aurait disparu du fait du déluge qui se serait produit il y a de ça 9.000 ans par rapport à l'écriture du Critias? Pour nous, cela signifie donc une submersion de l'Atlantide il y a environ 11.000 ans.
Les chercheurs, à l'aide du document ci-dessous, viennent confirmer ces faits. Comme nous l'avons vu précédemment, il existait devant le détroit une île longue de 14 km (l'île du Cap Spartel). Lors du maximum glaciaire, cette dorsale sous-marine était totalement exondée et la mer avait un niveau de 130 à 135 mètres moindre qu'aujourd'hui. On voit sur le document qu'une débâcle glaciaire a eu lieu il y a 14.000 ans, faisant remonter le niveau marin de 35 mètres. Après un léger ralentissement, une nouvelle débâcle (et donc submersion) survient, il y a 11.000 ans.

Cette date correspond exactement à celle de la disparition de l'Atlantide dans l'endroit même où l'a signalée PLATON.
Il y a lieu de se demander si ce mythe n'est pas une réalité.

* * * * * * * *