Le colosse de Rhodes

Le colosse de Rhodes est la sixième merveille du monde. 
Erigée pour le dieu grec de la Lumière Hélios (Apollon), cette statue en bronze se dressait sur une île, 
à l'entrée du port de Rhodes (Grèce). 
Commencée en 268 av. J.C. par Charès de Lindos, elle fut achevée en 280 av. J.C. 

Caractéristiques et propriétés de l’œuvre

Ce fut Charès de Lindos le principal créateur de cette merveille. Charès se suicida lorsqu'il découvrit une erreur dans ses calculs ; erreur que dut corriger l'un de ses assistants.  Cette statue en bronze de 36 m, représente Hélios (dieu grec du Soleil). 

Histoire de l'œuvre

Cette statue est adressé à Hélios, dieu grec du soleil (son nom même signifie "soleil"), nettement distinct d'Apollon, qui est aussi un dieu solaire. Il est le fils du Titan Hypérion et de la Titanide Théia ; ses sœurs sont Éos, l'Aurore, et Séléné, la Lune. Sa femme, l'Océanide Perséis, lui donna plusieurs enfants dont Aiétès, Circé et Pasiphaé ; de l'Océanide Clyméné, il eut sept filles, les Héliades, et un fils, Phatéon.
Cette statue servait à protéger l'entrée du port de Rhodes. 
En 224 av. J.C., un tremblement de terre la brisa aux genoux ; le Colosse, glorieux témoin des prouesses militaires rhodiennes, s'effondra. 
L'oracle de Delphes ayant signifié à la population de ne pas redresser la statue, elle demeura gisante et brisée autour de sa base pendant huit siècles. 
Au milieu du VIIè s., les Arabes, sous le commandement de Mohabiah, pillèrent Rhodes et vendirent les débris de bronze à un marchand juif d'Ephèse.
C’est dans l’île de Rhodes, qui appartient aujourd’hui à la Grèce, que se dressait ce colosse de bronze, construit plus de 300 ans avant notre ère.
Personne ne sait exactement à quoi il ressemblait car il n’en reste aucun vestige et aucune représentation fiable. Du coup, les hypothèses les plus farfelues ont vu le jour quant à sa forme exacte. 

= = = = = = = =
vers le phare
vers histoire