Guillaume le Conquérant

Duc de Normandie et roi d'Angleterre : la revanche du Bâtard. 

Le Bâtard.

Né en 1027 à Falaise, Guillaume est le fils de Robert Ier Le Magnifique (appelé aussi Robert Le Diable) et de Herlèva (Arlette) de Falaise, concubine dudit Robert et probablement fille du tanneur Foubert. Guillaume était l'arrière -arrière -arrière -petit-fils de Rollon le Viking.
Sa mère, se marie quelques temps après sa naissance avec Herluin de Cointeville auquel elle donnera deux garçons (Odon et Robert) et une fille (Adélaïde). C'est cette modeste origine qui vaut à Guillaume sont premier surnom : « Le Bâtard » avant que l'on ne lui attribue celui, plus glorieux, de « Le Conquérant ».

En 1034, à sept ans, il devient le successeur officiel de son père qui part pour Jérusalem. A la mort de Robert, un an plus tard, la noblesse normande accepte dans un premier temps Guillaume comme duc avant que la dynastie des descendants directs des premiers ducs de Normandie, les richardides, ne conteste la succession. Etant mineur, une régence est établie. C'est une véritable lutte pour la conservation du pouvoir qui s'engage alors et qui est marquée par une extrême violence.

Duc de Normandie.

Afin de se maintenir au pouvoir, Guillaume cherche des appuis qu'il trouve en la personne du roi de France, Henri Ier, dont il est le vassal. En octobre 1047, Guillaume prend un solide avantage en battant Gui de Brionne, à la tête d'une révolte des seigneurs du Cotentin et du Bessin, à Val-ès-Dunes et ce du fait du ralliement surprise à sa bannière de Raoul Toisson. Une fois son autorité admise sur la Normandie, Guillaume renforce son duché et prend notamment Alençon tout en luttant à l'autre extrémité de ses terres en Bretagne. Toutefois, sa nouvelle puissance inquiète ses alliés dont fait partie Henri Ier.
Le roi d'Angleterre, Edouard le Confesseur, espérait obtenir le soutien des Normands dans sa lutte contre son beau-père, le comte Godwine: il promit de faire de Guillaume son successeur en 1051 (le père de Guillaume, Robert le Diable, était cousin germain d'Edouard). Edouard finit par se réconcilier avec son beau-père et, à sa mort en janvier 1066, désigna le fils de ce dernier, Harold, comme successeur. Guillaume se sentit trahi et se prépara à envahir l'Angleterre, prétendant qu'Harold lui avait juré fidélité deux ans auparavant.

En 1053, Guillaume épouse Mathilde, la fille de Baudouin V, le puissant Comte de Flandres, et ce malgré l'opposition de l'Eglise, officiellement pour cause de consanguinité.

Prêt au combat en août 1066, Guillaume dut attendre fin septembre pour des vents favorables. Entre-temps, il obtint l'appui moral du pape Alexandre II (sanction du 28 septembre 1066) et de l'empereur Henri IV. 

Roi d'Angleterre.

Guillaume débarqua à Pevensey, en Sussex, le 27 septembre 1066 avec environs 1 000 bateaux et 8 000 hommes afin de conquérir un trône auquel il est un prétendant légitime. 
Harold étant occupé dans le nord de l'Angleterre, Guillaume profita des deux semaines suivantes pour piller les alentours et s'installer fermement. Harold et Guillaume livrèrent bataille le 14 octobre 1066 à Hastings, dans le Kent. Durant le combat, Harold et ses frères furent tués, ce qui mit fin à toute résistance organisée contre Guillaume. Les nobles et les ecclésiastiques du Witan hésitèrent à soutenir Guillaume, mais se soumirent et le couronnèrent roi le 25 décembre 1066 à Westminster.
Guillaume passa les quatre ou cinq années qui suivirent à mater de nombreuses révoltes locales. Les terres des rebelles furent systématiquement confisquées et données à des barons normands. En 1071, le royaume d'Angleterre fut finalement pacifié sous l'autorité incontestable de Guillaume.

Son règne.

Guillaume fit de l'Angleterre le pays le plus puissant et le mieux organisé d'Europe occidentale. Il fit venir un italien, Lanfranc, pour prendre la place d'archevêque de Cantorbéry. Celui-ci réorganisa l'Eglise anglaise, établissant par exemple des tribunaux ecclésiastiques pour lutter contre les infractions contre la loi canonique. Guillaume fit exécuter un grand recensement des terres pour estimer leur valeur et établir des taxes. Le résultat est consigné dans le Domesday Book daté de 1085. Tous les propriétaires furent convoqués à Salisbury en 1086 pour prêter hommage à Guillaume, établissant ainsi le précédent que les liens qui unissent le vassal à son suzerain sont inférieurs à ceux qui l'unissent à son roi.
Guillaume était vassal du roi de France pour le duché de Normandie, mais eut souvent des démêlés avec lui. 
En 1087, il luttait contre le roi de France Philippe Ier et contre son propre fils Robert Courteheuse (qui s'était révolté contre lui en 1078 pour obtenir le duché de Normandie), lorsqu'il se blessa en tombant de cheval lors du siège de Mantes. Il mourut peu après de ses blessures.

==========

vers histoire
vers Gengis Khan
Gengis Khan