vers romantiques
George Sand

(Paris, 1804 - Nohant, 8.06.1876)
Romancière française d'inspiration romantique, connue pour ses romans champêtres qui célèbrent la douceur de vivre dans la campagne berrichonne et pour sa vie passionnée.

De son vrai nom Aurore Dupin, elle perdit son père à l'âge de quatre ans et est recueillie par sa grand-mère qui habite à Nohant elle se retrouva à la croisée d'une double éducation, aristocratique et paysanne. Deschartres, ancien précepteur de Maurice Dupin est chargé de l'éducation d'Aurore. Il va lui apprendre à s'habiller en garçon pour monter à cheval. Il lui enseigna le latin et les sciences, tandis que dans la campagne de Nohant, elle s'initia à la vie champêtre.
Puis à l’âge de 13 ans, elle entre au couvent des Augustines anglaises à Paris. Elle se marie ensuite en 1822 avec le baron Dudevant avec qui elle aura deux enfants : Maurice et Solange. Mais cette union ne durera pas longtemps.
En 1831, elle rencontre Jules Sandeau à qui elle prendra son pseudonyme 
"Sand " . Son premier roman, elle l’écrit avec Sandeau, "Rose et Blanche " ; il est signé Jules Sand. En 1832, elle signe son premier roman " Indiana " : George Sand .
En 1833, après la rupture avec Jules Sandeau, commença sa légendaire liaison avec Alfred de Musset. Parti pour l'Italie, à Venise, le couple traversa une crise majeure. Sand tomba amoureuse de Pagello, le médecin de Musset. Lorsque le manque d'argent se fit sentir, elle écrivit pour la Revue des Deux Mondes les Lettres d'un voyageur.
Sa relation houleuse avec Musset ne prit définitivement fin qu'en mai 1835. 
En avril 1835, Sand rencontra l'avocat républicain Michel de Bourges, qui l'intéressa aux idées socialistes. Leur liaison, orageuse elle aussi, dura jusqu'en 1837. Sous l'influence de son amant, elle fréquenta les principaux conspirateurs de l'époque (tels Lamennais et Pierre Leroux). 
Dès juin 1838 commença sa liaison avec Chopin.
Le 15 décembre 1863, le Saint-Office mit à l'index l'ensemble de son œuvre. 

Chronologie :
- 1829. Premiers essais littéraires d'Aurore. Ils ne seront publiés qu'après sa mort. (Voyage en Auvergne, Voyage chez Mr Blaise, Voyage en Espagne et La Marraine
- 1831. Elle commence à écrire pour Le Figaro, dont son compatriote Latouche est le directeur, et pour La Revue de Paris. Elle fait la connaissance de Balzac. Elle écrit Jehan Cauvin
- 1832. Aurore, devenue George Sand pour la parution d'Indiana, suivi la même année par Valentine. Elle signe un contrat avec François Buloz. Reconnue d'emblée par les plus sévères critiques, elle est appelée à collaborer à la Revue des Deux Mondes.

Elle provoque l’irritation de ses contemporains par son comportement ; elle s’habille en homme, fume la pipe, monte à cheval comme un homme. Sa vie est très mouvementée.

- 1833. Amitié avec Gustave Planche, Sainte Beuve et Marie Dorval, qui lui donne l'amour du théâtre. Expérience malheureuse avec Prosper Mérimée. Rencontre d'Alfred de Musset avec qui elle part pour l'Italie. Ils font une partie du voyage avec Stendhal. 
Parution de Lélia (roman féministe),  Lavinia et Métella.
- 1834. Parution de Secrétaire intime inaugure la série des romans vénitiens: Leone Leoni.
- 1835.  Sand rencontra l'avocat républicain Michel de Bourges, qui l'intéressa aux idées socialistes.
- 1840. Représentation de Cosima au Théâtre Français.
- 1841. George Sand fonde La Revue indépendante avec Pierre Leroux. Elle y fit paraître notamment Consuelo suivi de la Comtesse de Rudolstadt
- 1842. Un hiver à Majorque, Dialogues familiers sur la poésie des prolétaires, Consuelo, Préface prospectus des "Oeuvres complètes" de George Sand.
- 1843. Rencontre de Lamartine. Mélanges, La Comtesse de Rudolfstad, Fanchette.
- 1844. George Sand fonde L'Éclaireur de l'Indre. Le Constitutionnel publia Jeanne, roman dont le personnage homonyme figure la paysanne inspirée.
- 1845. Pubications: Le Meunier d'AngibaultIsidora, Teverino, Le Péché de Monsieur Antoine.
- 1846. La Mare au diableLucrezia Floriani, romans.
- 1847. Le Piccinino, François le Champi, romans. 
- 1848. George Sand et Chopin se voient pour la dernière fois. George Sand, ayant participé à l'insurrection avortée du 15 mai, se réfugie à Nohant. 
Le Roi attend, prologue au Théâtre Français. La Petite Fadette, roman.
- 1850. Début de la liaison de George Sand avec Alexandre Manceau. Mort de Balzac. Histoire du véritable Gribouille, conte.
- 1851. Claudie à La Porte St Martin. Molière au Théâtre de La Gaieté. Mariage de Victorine au Théâtre du Gymnase. 
- 1852. George Sand rencontre Napoléon III à Paris. Elle obtient la grâce de plusieurs républicains. Vacances de Pandolphe et Le Démon du Foyer au Théâtre du Gymnase. 
- 1853. Le Pressoir au Théâtre du Gymnase. Mauprat à L'Odéon.
- 1854 - 1855. Elle entreprit de rédiger sa propre biographie, qui parut sous le titre Histoire de ma vie. Ce chef-d'œuvre, qui consacre définitivement la figure de la femme de lettres, lui valut beaucoup d'attaques. Mais les Goncourt y virent "d'admirables tableaux".
- 1856. Lucie, puis Françoise au Gymnase. Comme il vous plaira à La Comédie Française.
- 1857. Mort de Musset qui  lui inspira un plaidoyer intitulé Elle et lui . Rencontre de Gustave Flaubert dont le roman Madame Bovary vient de paraître. La Daniella fait scandale dans La Presse dont on interdit la parution.

Dans ses derniers romans, elle pardonna à la bourgeoisie, voire à l'aristocratie, évoquées sous des traits adoucis, mais prit pour cible l'Église, contre qui elle dirigea l'essentiel des ses coups.

- 1858. Les Beaux Messieurs de Bois-Doré.
- 1860. Jean de la Roche.
- 1863. Elle reprend contact avec Flaubert. Mademoiselle de la Quintinie.
  Le 15 décembre 1863, le Saint-Office mit à l'index l'ensemble de son œuvre. 
- 1866. George Sand est la seule femme admise aux diners Magny, avec les Goncourt, Sainte-Beuve, Taine et Gautier. Amitié avec Flaubert. 
- 1868. Mademoiselle Merquem, roman.
- 1872. Nanon, roman.
- 1875. G Sand souffre de rhumatismes et de fatigue. 
- 1876. Ses douleurs ne s’arrangent pas ; elle a des problèmes intestinaux. 
Elle meurt le 8 juin, sans que les médecins aient établi leur diagnostic. 
Elle est enterrée le 10 juin à Nohant, dans le cimetière, proche de la grande demeure où elle a vécu, sans doute, ses plus belles passions...

Chef de l'école idéaliste, George Sand a fait paraître 63 romans, 18 pièces de théâtre, 10 écrits littéraires et philosophiques. 

Citation:
J'ai fait cadeau, à divers musées de cette province, des statues et des tableaux que je possédais. Je trouve qu'un chef-d'oeuvre doit être à tous ceux qui peuvent le comprendre et l'apprécier, et que c'est une profanation que de l'enfermer dans la demeure d'un particulier, lorsque ce particulier s'est voué à la retraite, et a fermé sa porte aux amateurs et aux curieux, comme je l'ai fait définitivement. (extrait d'Isidora).

--------

Chopin, Musset, Marie Dorval
Vous m'avez déjà tous quittée
Et c'est sans vous que je vivrai
Vous êtes parmi les étoiles
Mais c'est avec le souvenir
D'avoir été aimée de vous
Que j'accepterai de vieillir
Comme une femme qui se tient debout.

* * * * * * * *