"25 mars 2005, Centenaire de la mort de Jules VERNE"

Un voyageur du temps et de l’espace.

Verne, Jules  écrivain français né à Nantes en France, le 8 février 1828 - mort à Amiens le 25 mars 1905, auteur de quelque quatre-vingts romans, qui fut, au XIXe siècle, un précurseur de la science-fiction : "Le Père de la Science-Fiction française".

Jules VERNE... un nom qui sonne comme une légende, un nom que nous avons pour beaucoup découvert dès notre enfance, et qui évoque des aventures extraordinaires dans des mondes inconnus. Tout ce qu'a écrit Jules VERNE n'est pas, à proprement parler, de la sciense-fiction, mais la vingtaine de romans qui appartient au genre sont parmi les plus beaux.

Fils d'avoué, Jules Verne suit des études de droit mais refuse de prendre la succession de son père, préférant écrire pièces de théâtre (Les Pailles rompues, 1850) et livrets d'opérette (Colin-Maillard, 1853). Il se passionne tôt pour les découvertes scientifiques et la géographie. Il commence à écrire de courts récits de voyages pour Le Musée des familles. En 1863 débute sa fabuleuse carrière, lorsque l'éditeur Hetzel publie Cinq Semaines en ballon dans le Magasin d'éducation et de récréation ; c'est le premier roman de la très longue série des Voyages extraordinaires dans les mondes connus et inconnus. Au rythme de deux ouvrages par an, l'écrivain construit une œuvre, d'abord destinée à un public d'adolescents, où l'on lira aussi l'origine des grands mythes scientifiques de la modernité (Voyage au centre de la Terre, 1864 ; De la Terre à la Lune, 1865 ; Vingt Mille Lieues sous les mers, 1869 ; Le Tour du monde en quatre-vingts jours, 1873). Les voyages qu'il décrit mènent le lecteur vers des lieux que seul le progrès, fruit du génie humain, rend accessibles. Les engins fantastiques que son imagination conçoit : obus pour aller dans la Lune, sous-marin Nautilus, hélicoptère, machine amphibie de Robur le Conquérant (1884), ou encore L'Île à hélices (1895) en font un des précurseurs de la littérature d'anticipation.

COMMEMORATIONS

Les commémorations du centenaire de la mort de Jules Verne en 2005 offrent une promotion exceptionnelle pour l’écrivain. Cette conjoncture permet de populariser largement une œuvre littéraire dont le rôle dans la mythologie contemporaine est généralement méconnu. 

La Centre international Jules Verne renforce à cette occasion sa relation aux artistes, impulse certaines initiatives, en soutient d’autres et enrichit ses activités en direction des publics les plus divers.

Programmation de la Maison de Jules Verne :  Après d’importants travaux réalisés en 2005 par Amiens Métropole sous la direction artistique de François Schuiten, la Maison de Jules Verne ouvrira en décembre 2005. La programmation de la Maison de Jules Verne, entreprise en 2001, a été élaborée par le Centre International Jules Verne pour permettre une rencontre littéraire avec le romancier. Comment Jules Verne a-t-il vecu, qui a-t-il été, comment écrivait-il, où trouvait-il son inspiration, qu’est-ce que la vie sociale et intellectuelle d’un écrivain ? Autant de questions auxquelles sa maison tentera de répondre en accueillant les visiteurs pour une promenade surprise de deux heures avec Jules Verne et dans la littérature.

* * * * * *

Prix Littéraires 2004 en France

Académie française
Bernard Du Boucheron "Court serpent", Gallimard 

Décembre (2003)
Régis Jauffret pour "Univers, univers" 

Fémina (2003)
Daï Sijie pour "Le complexe de Di", Gallimard 

Goncourt (2003)
Jacques-Pierre Amette pour "La Maîtresse de Brecht", Grasset 

Goncourt des Lycéens (2003)
Yann Apperry pour "Farrago",

Terre de France / La Vie (2002)
Marc Dugain pour "Heureux comme un dieu en France", Gallimard 

France Culture (2003)
Olivier Rolin pour "Tigre en papier"

Jean Giono (2002)
Rezvani pour "L'amour en face", Actes Sud 

Interallié (2003)
Frédéric Beigbeder pour "Windows on the World", Grasset 

Médicis (2003)
Hubert Mingarelli pour "Quatre Soldats", Seuil 

Premier Roman 
Caroline Sers pour "Tombent les avions", Buchet-Chastel 

Renaudot (2003)
Philippe Claudel pour "Les âmes grises", Stock

Nobel de Littérature
Elfriede  Jelinek (Autriche)

= = = = = = = = = =
 

vers menu                                                                                           vers commémorations