Le Working Cocker:
- Working Cocker,
Article de Nathalie Couneson paru dans la revue "Chasse et nature"


L'English Springer Spaniels:
- Mon objectif d'élevage

- La morphologie du Chien de Travail

Le Golden Retriever:
- Les 4 qualités naturelles du Golden Retriever

- La morphologie du Chien de Travail

- Le choix du Chiot

The Working Cocker:


En cours de construction


The English Springer Spaniels:
- My Breeding Goal

- The Gundog Morphology


The Golden Retriever:
- Finding back the natural qualities of the Golden Retriever

- The Gundog Morphology

- The Choice of the Puppy





L'English Springer Spaniel



Mon objectif d'élevage


Comme pour nos Working Coker et Golden Retriever, nous sélectionnons les futurs parents sur base de leurs qualités naturelles, la conformité au standard passant au deuxième plan.


Ces qualités naturelles sont:
- le contact : le Springer Spaniel est un chien qui vous fixe, vous regarde et vous observe. Ce "lien" le rend facile à éduquer.
- l'endurance : il doit résister à la fatigue et au froid.
- le broussaillage : il doit entrer dans un roncier sans sourciller.
- le rapport : il doit être capable de rapporter le gibier tiré sur terre comme à l'eau.


Retour


La morphologie du Chien de Travail


Comme pour les Golden Retriever, la morphologie du Springer Spaniel de travail se distingue de celui du Springer Spaniel sélectionné pour les expositions.


Le Springer Spaniel élevé pour la chasse est généralement plus long, inscrit dans un rectangle. Plus petit, ses oreilles sont plus courtes. Son poil est dense .
Il doit se montrer actif et joyeux, la queue est toujours en mouvement ...


Retour


Le Golden Retriever



Les 4 qualités naturelles du Golden Retriever


1° Le contact naturel avec le maître ou comme disent les Anglais le «will to please ». Ce désir est le témoignage de son intérêt pour vous. Pour votre chien, le besoin de vous plaire sera, toute sa vie, la raison pour laquelle il affrontera les terrains les plus difficiles afin de vous offrir avec fierté, votre gibier perdu…


2° Le rapport naturel : tout petit déjà, le Golden Retriever bien né n’aura de cesse de vous apporter les objets à sa portée (chaussures, clefs, journal…). Ces cadeaux sont les marques de son affection et de son instinct.


3° Le plaisir de l’eau : Le Golden Retriever a été sélectionné pour rapporter le gibier, principalement le gibier d’eau. Le dégoût de l’eau représenterait donc un réel handicap


4° Un équilibre mental irréprochable qui lui permettra de travailler dans la complémentarité car, à ma connaissance, le travail d’un Retriever est l’un des plus difficiles :
- Tout d'abord, le chien doit être capable de travailler aux ordres du maître afin d’être dirigé vers un point précis lorsqu’il n’a pas vu tomber le gibier. Mais il doit aussi être capable de travailler seul en utilisant son odorat et le sens du vent pour retrouver ainsi la pièce tombée.
- Il doit travailler à vue, en utilisant son « marking », et hors vue.
- Il doit être capable de rester assis près de son maître pendant de longs moments et de partir au rapport dès l’ordre reçu.


Pour tendre vers ce résultat, j’élève avec passion mes Golden Retriever sur base de lignées anglaises de travail croisées avec des chiennes belges ayant fait leurs preuves sur un terrain de chasse.


Mes chiens répondent au standard de la race mais pour ma part, je préfère des yeux pétillants de passion et d’intelligence à une ligne de dos…


Retour


La morphologie du Chien de Travail


Le standard du Golden Retriever élevé pour la chasse s’éloigne d’un Golden Retriever élevé pour les expositions.


Le plus souvent de couleur foncée, le Golden Retriever de chasse sera d’une morphologie plus légère. Ses angulations plus profondes lui permettront un meilleur «ressort », il sera alors plus rapide, plus souple.


Retour


Le choix du Chiot


Si vous désirez chasser avec votre Golden Retriever,votre choix doit être exigeant;


Quelques précautions sont à prendre, car, comme dans beaucoup d’autres races (cockers, labradors, springers…), des chiens ont été produits afin de répondre aux standards expositionnels.


La plupart ont alors perdu leurs qualités naturelles, ils sont devenus de très beaux chiens de compagnie mais plus des chiens de chasse…


Ces quelques critères vont vous aider à sélectionner votre futur compagnon, complice de vos futures journées de chasse :
- Les parents doivent être des chiens de chasse qui ont fait leurs preuves : chasse pratique, working test, field trial…
- Demandez à voir les pedigrees des parents, vous y trouverez les origines de votre chiot. Voici quelques noms d’élevage : Holway, Standerwick, Catcombe, Clancallum… . Il y en a d’autres, bien sûr, mais ces noms d’élevage de chiens de travail anglais sont parmi les plus courants.
- Adressez-vous à un éleveur passionné qui a choisi cette option.


Retour




Le Working Cocker



Qui est-ce ?


Pratiquement inconnu en Belgique, le Working cocker est un chien de chasse très populaire en Irlande comme en Angleterre, pays où, comme tout le monde le sait, la chasse et le chien de chasse sont une institution, voir un mode de vie.


Le working cocker est un broussailleur


"Le working cocker est un spaniel, un broussailleur au même titre que le Springer spaniel.
D’une résistance étonnante, son activité est constante, énergique, explorant les terrains épais ; ronces, tas de branches, herbes denses…"


Sa quête est croisée, chassant sous le fusil à une distance de 30m. Son allure est active, rapide.
La qualité de son odorat lui permet d’être d’une grande efficacité sur le terrain.
Dans sa quête, le cocker va se différencier du springer : Le springer aura un galop plus coulé, plus rasant par rapport au sol.
Le cocker court sur une ligne puis, sur une émanation, change brutalement de direction


Ce petit chien au grand cœur n’aura de cesse de vous faire plaisir, le rapport sera pour lui une façon de vous plaire et non une contrainte. En Angleterre, il peut-être utilisé comme retriever, c'est-à-dire en travaillant derrière le fusil, pour lui rapporter le gibier tombé, que ce soit à l’eau ou sur terre.


Vous allez me dire que sa taille est un handicap lors du rapport d’un gibier, d’un canard, d’un faisan, cela pourrait l’être, si notre cocker n’avait par cette détermination.
Je crois d’ailleurs, que lors de la sélection des parents d’une future portée, il faut veiller à conserver ses 2 qualités primordiales : le "will to please" c’est-à-dire ce besoin de vous faire plaisir et la détermination.


Son origine


Il semble que son origine soit très ancienne car il est possible de retrouver la description de ce chien datant du Moyen-âge. Mais c’est surtout à la fin du 19ème siècle que l’on voit apparaître les premières descriptions de ce chien comme une race à part entière.


Le nom cocker est dérivé du mot "woodcock" (bécasse) car il a été sélectionné pour cette chasse ainsi que pour la chasse au lapin.

Notre cocker, car c’est bien de lui qu’il s’agit, a été créé pour la chasse, les premières expositions étaient organisées par les chasseurs eux-mêmes afin de plébisciter le plus beau des meilleurs chiens de chasse.


Ce n’est que plus tard que ce chien est devenu un chien de « show » à part entière avec le model que nous lui connaissons. Sélectionnée sur base d’un standard comme premier critère, la plus part de ces magnifiques chiens, ont perdu leurs aptitudes naturelles comme chien de travail.
Il semble qu’il n’y ait pas plus de 10% des cockers produits qui se trouvent encore sur le terrain.


Son modèle


Comme pour d’autres races d’origine anglaise tel que le labrador, le golden retriever , le springer spaniel, il excite donc 2 orientations distinctes d’élevages : Le chien de show et le chien de travail, de chasse.


Le modèle du working cocker ou cocker de travail est différent du model du chien de show : Le working cocker a une densité et une longueur de poils beaucoup moins importante, ses oreilles sont plus courtes souvent plus hautes, le crâne plus large, ce qui lui permet des travailler plus librement dans les ronces et d’être d’un entretien beaucoup plus aisé. Ses pieds sont ronds, les pattes solides, sa musculature puissante.

Les couleurs sont multiples : noir, chocolat, noir et feu, noir et blanc, rouanné…


Le working cocker et la famille


"Le cocker est pour moi, un merveilleux compagnon à la bonne humeur contagieuse."


Le cocker de travail est foncièrement gentil et sociable. Joueur, toujours de bonne humeur, énergique et actif, il aime la vie de famille et partager les jeux des enfants.

Ayant des springers et des cockers à la maison, je dirais que le springer va choisir un maître, une personne « privilégiée » alors que le cocker est le chien de toute la famille.


Le working cocker a peut-être le défaut de sa qualité : sa grande énergie. Il a besoin d’activités pour sa forme physique tout autant que son morale (et le vôtre..).


Santé


La sélection de ce chien au niveau de l’élevage lui a permis de, jusqu’à présent, ne pas être porteur de tares héréditaires précises (Dysplasie de la hanche, tares oculaires..).
Sans doute, sa sélection basée sur le travail lui a évité ces soucis. De fait, comment travailler avec un chien qui ne voit pas ou qui souffre des hanches…


Après une sélection basée sur les qualités naturelles de ce chien comme chien de chasse, il me semble qu’un contrôle systématique des hanches et des yeux des futurs parents soit une bonne mesure pour conserver un élevage de qualité.


En résumé, je dirais que le working cocker est un petit chien qui a tout d’un grand !


Nathalie Couneson
Elevage of Glharama

Retour





The Working Cocker



En cours de construction ...


Up



The English Springer Spaniel



My Breeding Goal


Just as for our Working Cocker and Golden Retriever, we select the future parents for their natural qualities. The conformity to the standard is subsidiary.


Those natural qualities are:
- the contact : the Springer Spaniel is a dog that fixes you, looking at you and observing you. This link makes him easy to educate.
- the stamina : he must have the capacity to resist to tiredness and to cold.
- the 'bushing': the dog has to enter in a shrub without fear.
- the bringing-back: he must have the capacity to bring back the shooted game ashore as well as offshore.


Up


The Gundog Morphology


Just as for the Golden Retriever, the standard of a Gundog is different from the standard of a Springer Spaniel designed for exhibitions.


The Springer Spaniel breed for hunting is generally a bit longer. His is smaller and his ears are shorter. His coat is thick, but has not to be too long. He has to be active and cheerful, with an always moving tail.


Up


The Golden Retriever



Finding back the natural qualities of the Golden Retriever


1° The natural contact with the handler, or, like English people say, the "Will to Please". Without the eye contact and the dog's full attention, nothing is possible...


2° The retrieving instinct : as a puppy already, a well-bred Golden Retriever has one and only one desire : he wants to bring you the various objects within his/her reach (keys, shoes, newspaper, ...). These gifts are as many proofs of his intrest for you. His "will to please" is the reason why he will, during his whole life, face the most difficult working conditions to proudly offer you this exlusive pheasant.


3° The love of water : the Golden Retriever was bred to retieve game, especially water game. Fear of water is thus a real disadvantage.


4° A perfect mental equilibrium that will allow him to work in a world of contradictions, since in my opinion,the work of a Golden Retiever is one of the hardest :
- He must obey his handler so that he can be directed towards a precise location when he has not seen thegame fall, and then work on his own initiative, using his nose and the wind to retrieve it.
- He must be able to work in sight using his "marking", and out of sight.
- He must be able to sit for a long time near his handler and work as soon as he gets the retrieving command.


To obtain this results, I breed my Golden Retrievers with love and care, using working stallions of British origin and Belgian bitches that proved their qualities during shootings.


My dogs follow the standard of the race, though I personally prefer bright and intelligent eyes to a correct back line ...


Up


The Gundog Morphology


The morphology of the working Golden Retriever differs from that of a beauty show Golden Retriever.


Most often of a dark coat, the working Golden Retriever will have a lighter morphology. His deeper joints give him more "spirit", making him swifter, suppler.


Up


The Choice of the Puppy


If you wish to take part to shootings with your Golden Retriever, you must select your puppy carefully ;


You must be cautious, since as in many dog races (Cocker, Labrador, Springer Spaniel, ...), the dogs were bred to follow the beauty standard.


Most of them thus lost their natural qualities. They have become perfect show dogs, yet are no gundogs anymore...


The following criteria will help you choose your future companion, which will share your shooting days :
- The parents must be gundogs and must have proven their qualities: shooting Working-Tests, Fields-Trials …
- Ask to see the parents' pedigrees to check the origins of your puppy. Here are some breeding names you are bound to see in them : Holway, Standerick, Catcombe and Clancallum. Of course there are many others, but those are the most well-known British working dogs breeders.
- Contact a keen breeder who has choosen this option.


Up