Situation

Marche-les-Dames est situé entre Namur et Andenne. Environ 7 kilomètres la séparent de la capitale wallonne et 13 kilomètres de la cité des Oursons.

Marche-les-Dames est traversé par trois cours d'eau : au sud, par le plus important, la Meuse (Marche-les-Dames est situé sur sa rive gauche) ; à l'ouest par le ruisseau de la Gelbressée, autrefois appelé Marca car il constituait la frontière naturelle entre le comté de Namur et le bailliage de Wasseiges et à l'est par le ruisseau d'Hainiau, appelé également la Mouche-Noire par les riverains ou ruisseau de Ville-en Waret.

Marche-les-Dames fait partie de la commune, de l'arrondissement et de la province de Namur.

carte1.JPG (110177 octets)Les villages limitrophes sont au sud, Lives-sur-Meuse ; au sud-ouste, Beez ; au nord-ouest, Boninne ; au nord, Gelbressée ; à l'est, Vezin et au sud-est, Namêche.

Sa superficie est de 689 hectares, dont le tiers est recouvert par des bois.

Bien que son terroir est situé au sud de la région hesbignonne, il doit être rattaché à la région condruzienne car le limon hesbayen, caractérisant la première région citée, disparaît presque complètement après Champion. D'ailleurs, le sous-sol de Marche-les-Dames est composé essentiellement de calcaire.

Marche-les-Dames est donc une zone de transition entre la Hesbaye et le Condroz, faisant partie d’un ensemble géologique appelé l’Ardenne condruzienne