Description de l'abbaye : le quartier des hôtes

 

 

 

 

 

 

La photo en haut à droite nous donne une vue générale du premier salon.  Les décorations murales sont des stucs réalisés par les frères Moretti probablement en 1781 (voir photo de gauche).  Ces stucs présentent notamment un portrait de  Marie-Thérèse d'Autriche et Joseph II.  Comme statues, nous reconnaissons, les rois mages (voir église paroissiale), le dieu de pitié et le Christ.  A gauche, une vue extérieur du quartier des hôtes.  Le salon se trouve derrière la dernière fenêtre visible de droite.

Actuellement presbytère de l'église, ce bâtiment fut construit en 1724 sous l'ordre de Constance de Bulley.  La date exacte nous est mentionnée par le blason de l'abbesse, situé au-dessus de l'entrée actuelle abbaye. 

Décrivons maintenant le quartier des hôtes.  Le rez-de-chaussée est composé de deux salons.  L'un d'eux attirera toute notre attention pour ce chapitre car il a reçu une belle décoration des frères Moretti. Le premier étage était destiné aux chambres des hôtes.

Ce salon renferme des statuaires tout à fait remarquables.  Citons :

  • Le Christ assis au Calvaire et attendant la mort ou "Dieu de pitié".

  • La Vierge à l'enfant.

  • Saint Roch.

  • Christ en bois.

  • Le berger. (photo ci-contre à droite)

Découvrons-en trois :

"Le Dieu de pitié" (hauteur : 94 cm)

Cette statue date du début du XVIème siècle (entre 1500 et 1520) et est de style de l'École mosane.  Elle a été réalisée sur du chêne.  Le Christ est couronné d'épines; ses mains et ses pieds sont liés.  Il est ceint d'un perizonium (ceinture de chasteté)

Il est assis sur un muret d'où tombe le drapé de sa robe qui s'étale sur le sol et englobe (dans le coin inférieur droit) le crâne, symbolisant le mont Golgotha.

"La Vierge à l'Enfant"  (hauteur : 61 cm)

Cette statue, réalisée en bois peint en blanc, daterait de la fin du XVIIème siècle.  La Vierge est debout, prenant appui sur sa jambe droite.  Elle porte Jésus, qui tient dans la main gauche un globe crucifère, sur son bras gauche.

Remarquons également que le bras levé du Christ symbolise un geste de bénédiction.

"Saint Roch"  (hauteur : 57 cm)

Statue en bois polychrome du XVIIIème siècle.  Saint Roch tient dans la main droite un bâton auquel est suspendu une calebasse.  Il porte une panetière en bandoulière, un chapeau à larges bords et de hautes sandales à guêtres retroussées.  Il est accompagné du chien qui chaque jour lui apportait son pain et de l'ange guérisseur qui montre le bubon pesteux.