1938

11-6 : Un tremblement de terre abat de nombreuses cheminées en Belgique.

Le chanoine Georges Mariaule, ancien professeur au collège, est nommé aumônier national des Classes moyennes.

1939

25-1 : Une aurore boréale rouge est visible en Belgique, et certains l'interprètent comme un présage de malheur.

1-9 : Hitler envahit la Pologne, déclenchant ainsi la deuxième guerre mondiale. La Belgique neutre, mobilise son armée.

Beaucoup de sonégiens rejoignent leur unité sur le canal Albert ou la ligne K.W. (Koningshooikt-Wavre). Plusieurs professeurs sont mobilisés, et viennent parfois donner cours en uniforme.

1940

7-3 : Mgr Louis Delmotte, d'Hennuyères, est sacré évêque de Tournai.

10-5 : Hitler envahit la Belgique et les Pays-Bas selon le plan Manstein. Les chars français du général Gaston Billotte foncent vers Tirlemont, en passant par Soignies.

12-5 : Conférence de Casteau : les alliés demandent au roi Léopold III de placer l'armée belge sous les ordres du généralissime Maurice Gamelin.

Les Stukas bombardent de nombreuses villes belges : le quartier de la gare de Soignies est touché. Les civils partent en évacuation, encombrant les routes et croyant voir partout des espions de la « Cinquième Colonne ». Les jeunes gens de 16 à 35 ans reçoivent l'ordre de gagner le midi de la France et de s'y regrouper dans des camps. Les abbés Gabriel Rolland et Remi Dekeyzer accompagnent un groupe d'élèves qui aboutira à Toulouse.

18-5 : Les troupes du général Walter von Reichenau atteignent Soignies. Le collège est occupé par la Wehrmacht, et les Sœurs doivent partager leur cuisine avec les cuistots militaires. Le domestique Jules Lecocq joue aux boches les tours les plus pendables : disparitions mystérieuses de sacs de farine et d'outillage, sauces inflammables à base de plâtre, et bien d'autres.Sa façon de gagner leur confiance : quelques vigoureuses tapes sur l’épaule, tout en proclamant : «Celui-ci, c'est mon Kamarade : c'est l'pu biette d'el binde !» Un «ja, ja» convaincu du Fritz scelle alors l'amitié.

25-5 : Un millier de prisonniers français passe la nuit dans la collégiale.

28-5 : Encerclée en Flandre, l'armée belge est forcée de capituler. La plupart des soldats sont envoyés comme prisonniers de guerre dans les Stalags et les Oflags.

4-6 : Le Dr Meinsborg installe sa kommandantur au collège, puis chez Edmond Paul et chez de Savoye.

9-10 : Les canons de 14-18, exposés au vieux cimetière, sont transférés dans la cour du collège.

L'occupant impose l'occultation rigoureuse de toute lumière.

A côté du commerce normal, réglementé par les timbres de ravitaillement, les « smokeleers » organisent un marché noir de tous les produits rares.

Peu à peu les «ersatz» remplacent les bons produits d'avant-guerre.

1941

8-3 : Renseigné par un professeur collaborateur, Victor Mathys écrit dans « Le Pays Réel » un violent article contre le collège de Soignies. M. le principal Gosseries est appelé par le Dr Meinsborg, qui menace de fermer le collège.

19-5 : M. le principal est convoqué à nouveau à la kommandantur de Mons : nouvelle menace de fermeture.

-9 : A la rentrée, la poésie est séparée de la rhétorique; la troupe rend à leur usage normal le réfectoire et la salle de jeux. Les grands vont assurer la garde nocturne des champs de pommes de terre à Neufvilles et à La Houssière. Une attaque simulée donne une piètre idée de leur courage.

-10 : Heureux d'achever la saison « agricole », une trentaine de grands traversent la ville en camion aux accents du « Tipperary ». Troisième menace de fermeture.

1942

-1 : La pénurie de schlamm oblige le collège à fermer ses portes pour un mois.

-3 : Fritz Sauckel organise la Werbestelle, office de réquisition pour le travail en Allemagne.

31-3 : Un rhétoricien rexiste se fait passer à tabac : quatrième menace de fermeture.

-7 : La troupe scoute, nouvellement formée par l'abbé Maurice Venquier, établit son premier camp à Morval (Lombise).

-8 : Colonie de vacances au collège pour une centaine d'enfants de Bruxelles, Charleroi et Tournai.

-9 : Un dortoir est transféré au juvénat.

1943

23-1 : Suite à l'assassinat d'un rexiste, les allemands imposent le couvre-feu de 20 à 7 heures.

31-5 : Consécration du collège au Cœur Immaculé de Marie.

-7 : Pour ne pas livrer à la Werbestelle les listes des rhétoriciens sortants, astreints à 1 an de travail obligatoire, les supérieurs de collège décident de ne pas publier de palmarès.

29-7 : Les Allemands spolient les cloches de la Collégiale, y compris la Vincente de 2650 kg.

8-12 : Mgr Delmotte vient ordonner l'abbé Martin Slits : ce sera son dernier office pontifical.

L'abbé de Coninck fonde au collège un groupe de petits chantres. Plusieurs israélites et réfractaires sont déguisés en élèves réguliers. Professeurs et grands passent souvent leurs nuits à des activités patriotiques; les soldats sont souvent victimes, et parfois complices involontaires de farces retentissantes.

1944

-4 : L'internat est fermé. Les externes ont cours 2 jours par semaine. Une douzaine de résistants et de réfractaires sont dissimulés dans un grenier au-dessus des sacristies, à deux pas des Allemands.

6-6 : Opérations Overlord et Neptune : 4000 navires alliés débarquent 40 divisions dans le port artificiel d'Arromanches, sous les ordres du généralissime Dwight Eisenhower.

4-9 : Soignies est libérée par les troupes américaines du général William Simpson et leur réserve un accueil triomphal.

Les Partisans armés concentrent au collège les prisonniers qu'ils capturent au cours de leur fuite à bord des véhicules les plus inattendus.

15-11 : L'abbé Remi Dekeyzer fonde la meute Léopold III.

23-12 : La RASC britannique doit fuir Anvers visée par les VI et V2 et réquisitionne le collège. Les internes retournent à leurs logements en ville, et la section flamande est transférée à Braine-le-Comte.

1945

8-5 : V-Day. les grands vont fêter la victoire à Bruxelles.

3-7 : Un soldat de la garnison, M. Plaetinck, donne un récital d'orgue dans la chapelle.

15-8 : La RASC quitte le collège.

ANCIENS TOMBES AU CHAMP D'HONNEUR EN 1940-1945

COGELS Jacques, de Soignies (Rh. 1942). Prisonnier politique, + Mauthausen, 27-12-1944.
COUVREUR Charles, de Soignies (Rh. 1932).
DELFORGE Edgard, de Monceau (Rh. 1930).
DE WILDE Léonard, de Wetteren (4e 1940).
DUBOIS Hubert, de Silly (4e 1915).
DUVEAU Robert, de Ghlin (Rh. 1937), +  12-5-1940.
GILMAND Gérard, de Soignies (Rh. 1913), employé au Commissariat d'Arr. Prisonnier politique, + Dora, 8-3-1945.
GODEFROIT Joseph, du Rœulx (Rh. 1906), receveur à l'Enregistrement.
HACHEZ Claude, de Soignies (Rh. 1943). Prisonnier politique, + Neustadt, 26-4-1945.
HACHEZ Michel, de Soignies (Rh. 1940). Prisonnier politique, + Neustadt, 3-5-1945.
MEYS Henri, de Braine (IVe 1934).
ROBETTE Jean, de Masnuy (Rh. 1928), cultivateur à Jurbise, + 1940.
SIMON Oscar, de Soignies. Prisonnier politique, + Bremen-Blumenthal, 29-11-1944.

1946

31-1 : Causerie sur les Esquimaux, par Mgr Clabaud, « évêque du Pôle Nord »,

24-2 : Conférence de Raoul Delgrange sur Fatima.

-7 : Construction de la grande salle d'étude et du dortoir St Vincent, suivant les plans de l’architecte André Denis, de Mons. Simultanément, le « chauffoir » est transféré à l'étage, et le réfectoire des élèves agrandi.Les scouts transforment l'ancienne ferme en local de réunions.

Le chanoine Charles Desenfans, d'Horrues (Rh. 1930) est nommé aumônier national des Patronages.

1947

21-2 . Les Petits Chanteurs à la Croix de Bois, de Paris, donnent un récital dans la collégiale.

7-6 : Les rhétoriciens descendent pour la première fois dans la mine de Trieu-Kaisin.

22-6 : Inauguration de la salle de gymnastique et des plaines de sport. L'école de l'abbaye d'Aulne participe au grand gala d'athlétisme.

29-6 : Les parachutistes de Tervuren effectuent une démonstration sur la plaine.

16-7 : Mgr Carton de Wiart vient bénir les nouveaux bâtiments. L'abbé A. Durieu est nommé préfet de discipline. La première classe de 1ère scientifique quitte le collège.

4-11 : La section locale de l'association des Anciens convoque une réunion plénière, la première depuis 1938.

1948

21-3 : Le ministre Pierre Wigny inaugure le cycle des conférences d'hiver du comité des Anciens, avec une causerie sur le Congo.

13-4 : Les rhétoriciens prennent possession du quartier qui leur est dorénavant réservé.

25-4 : Le ministre Paul van Zeeland (Rh. 1912) vient nous parler des servitudes de la paix.

9-5 : Le ministre Jean Duvieusart analyse à notre tribune l'économie de la Belgique.

24-10 : Conférence de l'écrivain Gustave Thibon sur la civilisation contemporaine.

4-11 : L'afflux des élèves oblige à dédoubler la sixième latine.

1949

24-2 : Mgr Charles-Marie Himmer, de Dinant, est sacré évêque de Tournai.

19-3 : Pendant la répétition générale du « Jeu du feu et du vent », d'Henry Brochet, deux ailes du bâtiment gothique sont détruites par un incendie. Les dégâts sont estimés à 5 millions; grâce à la générosité des amis du collège, les travaux de reconstruction sont entamés immédiatement.

1-9 : La revue «Notre Collège» reparaît pour la première fois depuis 1936.

6-10 : Le collège célèbre le 75e, anniversaire de sa fondation, en présence de Mgr Himmer, évêque de Tournai.

11-12 : Le ministre français Maurice Schumann vient évoquer Gandhi. Le soir, les complies sont chantées pour la première fois en français.

1950

9-1 : Mgr Carlier vient bénir les bâtiments reconstruits, ainsi que le quartier des poètes.

19-2 : Conférence sur l'Angleterre par Auguste De Schryver.

30-3 : Les petits chantres du collège passent sur les antennes de Radio-Hainaut.

1951

22-1 : Causerie de Luc Varenne sur le reportage sportif.

28-1 : Conférence sur le problème scolaire, par le ministre Pierre Harmel.

19-2 : Par reconnaissance envers M. le Principal, M. Arthur Dumont, père d'un ancien, vient remplacer les professeurs manquants en assurant les intérims... pendant 10 ans.

29-4 : Causerie sur le Plan Schumann par le ministre Paul van Zeeland.

6-5 : La clique nouvellement constituée effectue sa première sortie à St Marcoult (Silly).

Le collège acquiert un appareil de cinéma de 16 mm.

1-7 : Le chanoine Scarmure se retire chez les Sœurs Rédemptoristines. Il est remplacé comme curé-doyen par l'abbé Louis Lerminiaux, doyen de Thuin.

15-9 : Ouverture de la section féminine du collège, chez les Sœurs Franciscaines.

16-11 : Une épidémie d'oreillons interrompt les cours pendant 15 jours.

1952

12-1 : Fondation de la section scolaire aéronautique Jet-Club, sous l'impulsion du colonel José Miette et de l'abbé André Bény; le premier président en est Baudouin Panier.

13-1 : Conférence sur l'apostolat des laïcs, par Mgr Joseph Cardyn.

27-1 : Première réunion de l'association des Parents.

27-3 : Conférence sur les volcans, par Haroun Tazieff.

6-4 : Causerie sur la guerre de Corée par le major Moreau de Melen.

21-6 : L'abbé Attout confère les premiers brevets athlétiques.

5-10 : Premier ciné-forum, par l'abbé Scruel (« Ma Louisiane »).

23-10 : Première séance d'Exploration du Monde : la Nanda-Dévi.

23-11 : Causerie sur l'Orient par le sénateur Paul Struye.

29-11 : Premier bal des Anciens.

19-12 : Nouvelle conférence d'Haroun Tazieff : le gouffre de la Pierre St Martin.

En ville, inauguration du Foyer Culturel Jules Bordet.

1953

17-1 : Le professeur Jacques Lavalleye est le premier invité de la section locale des Amis de Louvain, présidée par le juge François Desmette.

29-1 : La Force Aérienne offre un vol en Dakota de Melsbroek à Florennes à une quarantaine de grands.

15-2 : Récital de piano par André Dumortier.

24-4 : Le collège achète le château des Ormes au baron Hervé Cogels. Inauguration du service des cars pour les externes. Le parc automobile du collège comptera bientôt 3 grands autocars et 3 minibus.

17-5 : Au retour de sa Joyeuse-Entrée à Mons, le roi Baudouin fait un bref arrêt devant le collège et y reçoit des fleurs.

27-5 Les élèves prennent leur premier bain au bassin de l'Escale.

4-6 Les minimes remportent la coupe du fair-play Fernand Halbart.

1-8 : L'abbé Jacques Attout s'engage comme aumônier des spéléologues à la Pierre St Martin.

29-8 : Les Sœurs du Patronage de Marie, de Cordoue, viennent relayer les Sœurs de Bonne-Espérance, appelées à Braine-le-Comte.

30-8 : Dans le cadre du Secours aux Prêtres Expulsés de l'Est, les rhétoriciens vont aider le Dr Fuchs à bâtir l'église de Kirchberg, près de Stuttgart.

15-9 : Un programme unifié est introduit dans l'enseignement libre. La section féminine s'installe aux Ormes, et un chef-coq préside aux travaux de la cuisine.

31-10 : La télévision belge réalise sa première émission régulière. 

1954

L'administration communale fait démolir les maisons accolées à la collégiale. 

31-1 : Conférence sur l'URSS par Raymond Scheyven. 

14-2 : Causerie du R. P. Carré sur la place de Dieu dans le théâtre. 

13-3 : Le Jet-Club reçoit le fanion d'honneur du Comité National d'Aéronautique. Conférence du Dr Alain Bombard sur son naufrage volontaire. 

29-6 : L'abbé José Gilot est nommé préfet des études.

-8 : Mgr Gonzalès Menendez y Reigada, évêque de Cordoue, vient rendre visite aux Sœurs espagnoles. 

28-8 : Les rhétoriciens aident le pfarrer Schliep à construire l'église de Hardegsen, près de Gôttingen, et font la connaissance du Rideau de Fer. Le groupe est sous la direction de Jules Beaucarne, surnommé « Mecki » par les enfants de l'endroit. 

8-10 : Le collège fait l'acquisition d'un téléviseur. 

8-12 : Mgr Carlier bénit la statue de Notre-Dame des Jeunes, œuvre de Roger de Villiers, dans le cloître de la cour d'honneur. 

1955

23-1 : Parlant de l'Amérique Latine, le ministre Paul van Zeeland montre la nécessité du Marché Commun Européen. 

5-6 : L'abbé Gosseries est promu chanoine honoraire. Bénédiction du nouveau drapeau du collège, dessiné par l'abbé Henry Bertrand. 

21-6 : Le bâtonnier Emile Roland (Rh. 1908) crée un tournoi d'éloquence entre rhétoriciens. 

-8 : Pour la première fois, un groupe de grands s'engage comme brancardiers volontaires à Lourdes. 

27-8 : Les rhétos aident le pfarrer Wolf à bâtir l'église de Dörzbach, près de Würzburg. 

18-9 : Mgr Carlier inaugure le monument aux Anciens victimes des deux guerres, œuvre d'Albert Brichart, dans le hall d'entrée. 

1956 

27-2 : Une fuite de gaz fait exploser l'hôtel de ville de Soignies, sans faire de victime. 

-3 : Le chanoine Gosseries part en voyage d'étude en Afrique. 

3-5 : Les minimes du collège remportent la coupe du fair-play, offerte par le prince Alexandre, et seront invités à plusieurs reprises à jouer avec le prince au château de Laeken. 

30-6 : La première rhétorique féminine quitte le collège.

Le chanoine Jacques Hachez crée un prix de poésie, et le docteur Robert Degrève un prix de sciences.

1-7 : Le collège accueille la station de plein-air de la région. 

-7 : Un groupe de jeunes filles de la section féminine s'engage comme aide-infirmières à Lourdes. 

18-8 : Les rhétos sont à Albershausen (Stuttgart) pour y jeter les fondations de l'église. 

1-9 : Nouvelle date de rentrée, qui allonge malheureusement le premier trimestre aux dépens du troisième. 

10-10 : Les classes supérieures de la section féminine sont transférées dans les bâtiments du collège. 

1957 

-1 : La chapelle, trop exiguë, subit une transformation complète : adjonction d'un jubé en béton et d'une petite aile latérale, peinture moderne. Le 47, maison contiguë aux Ormes, est aménagé à l'intention de la section féminine. 

24-1 : La General Motors présente une série d'expériences en « Avant-première du progrès ». 

-4 : La comète Arend-Roland est à son maximum d'intensité. 

10-4 : L'abbé José Gilot est nommé chanoine titulaire à Tournai. 

19-5 : L'Aéro-Club du Hainaut offre les premiers baptêmes de l'air à un groupe d'élèves. 

-7 : La vétuste habitation des Sœurs est abattue pour faire place à une maison décente et à de nouvelles cuisines. 

1-9 : Le travail journalier sera désormais introduit dans le calcul des résultats scolaires.La présence de deux jeunes filles fait de la 3e scientifique la première classe mixte.

25-9 : Une épidémie de grippe asiatique interrompt les cours pendant 10 jours, 

6-10 : L'avocat Pierre Deschamps (Rh. 1938) est élu président de l'association des Anciens. 

20-12 : Conférence de Raymond Scheyven sur le communisme en marche. 

1958 

14-2 : Conférence du sculpteur Harry Elstrom sur l'art non figuratif. 

24-2 : Mgr Martin, évêque de Ngozi, propose de jumeler les collèges de Soignies et de Kitega. 

6-3 : Conférence du procureur Raymond Charles sur l'enfance inadaptée. 

17-4 : Le roi Baudouin ouvre l'Expo 58 au Heysel. De nombreux groupes d'élèves iront la visiter au cours des 6 mois suivants. L'équipe de basket du collège affronte à Paris celle de St Louis de Gonzague. 

28-6 : Mgr Carlier décore MM. Geeraerd et Donnet de la médaille « Bene Merenti », et M. Dumont de la croix « Pro Ecclesia et Pontifice ». Le Rotary Club de Soignies offre un prix d'anglais. 

1-9 : Le demi-jour de congé est déplacé du jeudi au mercredi. Création d'un praesidium de la légion de Marie au collège. 

28-9 : Le chanoine Gosseries célèbre son jubilé de 25 ans de sacerdoce. 

6-11 : Les trois partis belges concluent un pacte scolaire de 12 ans.