Un peu d’histoire…

En 1984, une équipe de Jogging Ganshoren composée de neuf hommes et d’une femme, parcourt les 1006 kilomètres du premier Tour de Belgique en 91 heures et 15 minutes, à la moyenne de 11,025 km/h. Progression en principe " non stop ", mais émaillée de nombreuses erreurs de parcours. On se cherche, tant du côté des coureurs que chez le rédacteur du " road book ". Relais toutes les quatre heures pour les cellules de deux et toutes les six heures pour celles de trois, après contacts téléphoniques.

Les pionniers : Antoine DE BRUYN, Emile GEERENS, Jean DE PAEPE, Jean-Luc BOUSSON, Jacques FORTEMPS, Guy FURDELLE, José DEMOULIN, Lucien SALVARO, Claude DAOUST et Anne-Françoise PARMENTIER, qui participa aux douze premières éditions du Tour de Belgique !

En 1985, deux équipes de Jogging Ganshoren, selon la formule du découpage en tronçons avec, à chaque fois, un nouveau départ.

Ensuite, il y aura davantage d’équipes, mieux organisées, et les erreurs de parcours, si elles ne disparaissent pas totalement, deviennent plus minimes.

Il y eut 5 équipes en 1986

9 en 1987

19 en 1988

21 en 1989

17 en 1990

17 en 1991

17 en 1992 dont une composée exclusivement de femmes, les " Chipies " des Anti-Lob Runners

18 en 1993 dont les " Gamins Papys " de Pierre Brel, dont la moyenne d’âge était de près de 62 ans

18 en 1994 dont celle des " Mamys ", dont les équipières étaient, en moyenne, âgées de plus de 50 ans

14 en 1995 dont une composée uniquement de femmes, " Les Fées Rosses "

17 en 1996

11 en 1997

16 en 1998

15 en 1999

11 en 2000

11 en 2001

15 en 2002

14 en 2003 dont une composée uniquement de femmes, « Les Filles à coter »

            Au total, 267 équipes ont osé entreprendre et (à six exceptions près) ont réussi à faire le tour de notre pays en se relayant. Soit, au total, 2431 hommes et 279 femmes, en tenant compte de ceux et de celles qui ont couru « en parallèle ».

 

 Jean De Paepe

Fondateur de notre club, voici plus de vingt ans, notre ami Jean est un des dix pionniers du Tour de Belgique, auquel il prit part à huit reprises avant que les impératifs de l’organisation ne l’accaparent définitivement. Depuis les débuts de notre épreuve, il intervenait de manière particulièrement active à de nombreux stades de l’organisation. Et, à chaque fois, pendant le Tour, avec sa chère Magda, il assurait la permanence à Ganshoren. Immanquablement, c’est lui que vous trouviez derrière les pompes du bar à l’arrivée du Tour ; c’est lui aussi qui, chaque année, faisait une brève apparition sur le podium pour saluer les coureurs néerlandophones. Tous ceux qui ont un jour terminé le Tour de Belgique connaissaient son sourire, sa disponibilité.

Jean De Paepe est décédé le 27 novembre 1998. Nous ne l'oublierons jamais.

Retour au menu