PRESENTATION DU VILLAGE DE TAVIER

LE VILLAGE

Le village de Tavier fait partie de la commune d'Anthisnes, du canton de Nandrin, de l'arrondissement de Huy et de la province de Liège.
Il a une longueur de 6.4 km et une largeur de 4 km.
Sa superficie est d'environ 1456 ha dont 332 ha de bois.
Avec tous ses hameaux,(Xhos, Moulin, Houchenée, Rapion, Berleur, la Chapelle, Limont et Hestreux) il compte environ  1 000 habitants.
Une seule route le traverse de part en part et vous permettra d'admirer de nombreuses maisons du XVIII siècle construites en pierres du pays.(voir photo)
Un ruisseau, la Magrée, venant d'Ellemelle, coule dans le sillon calcaire creusé entre deux collines de grès.
Pendant des siècles, les eaux de la Magrée actionnèrent les roues de six moulins : le moulin de Molinay (avant 1516), le moulin de Moulin(avant 1553), le moulin de Herrée (avant 1505) , le moulin de Tavier (avant 1366), le moulin de Tultay (avant 1505) et le moulin de la Chapelle (avant 1505)
Ils ont tous cessé leurs activités mais celui de Moulin peut encore être vu et visité.
Nous comptons encore quelques fermes pratiquant l'élevage de vaches laitières et viandeuses (le B.B.B.)
Des nombreuses carrières extrayaient le grès mais il n'en reste qu'une seule en activité : "La Hazotte".
Le village est souvent retenu par l'ADEPS pour de belles randonnées pédestres dans un cadre merveilleux.


L'EGLISE

Au centre du village de Tavier, trône l'église Saint-Martin, avec son clocher et son coq (voir photo ci-dessous)
NOTGER, prince-évêque de Liège de 971 à 1008, fonda à Liège la collégiale Sainte-Croix, consacrée le 23/10/986.
Il accorda à cette collégiale des revenus divers dont ceux en provenance de l'église d'Ellemelle et des 4 chapelles qui en dépendaient. Le tout fut ratifié le 5/4/1005 par l'empereur d'Allemagne Henri II.
Les 4 chapelles ne sont pas citées dans le texte mais on peut penser que Tavier et Xhos (un hameau de Tavier) en faisaient partie  car elles ont payé la dîme au Chapitre de la collégiale Sainte-Croix jusqu'à la Révolution française.
On notera, par ailleurs, que la chapelle de Xhos possède encore de nos jours, une tour occidentale, fermée à la base, carrée et se rattachant à la catégorie des tours de défense de la période romane.
( voir photo sur la page consacrée à la chapelle de Xhos)
Le Chapitre de la collégiale Sainte-Croix de Liège qui percevait la dîme devait assurer l'entretien de l'église mais il laissa le bâtiment se détériorer, probablement parce que les revenus ne lui étaient plus versés.
Il fut assigné devant le Souverain Conseil du Brabant, juridiction laïque, qui ordonna, en 1764, la démolition de l'église et sa reconstruction.
La nouvelle église fut construite en 1765 et consacrée le 6/6/1769 par Mgr d'Arberg, évêque suffragant.
L'ancienne tour fut démolie et reconstruite en avancée vers 1852.
Le portail actuel est celui de 1765.

A l'intérieur de l'église, on trouve des fonts baptismaux en grès datant de 1697, taillés par V.D.N. Legallant  ainsi qu'un orgue du XVII s., classé par la Région Wallonne en 1984. Il provient probablement du couvent des Frères Mineurs de Huy, détruit à la Révolution française. Il date probablement de 1643 car on a retrouvé une facture de M. André Séverin d'un montant de 1.883 florins brabançons pour la construction d'un orgue dans ce couvent. Il fut acquis  en 1805 par Mr Médard Boniver, mayeur de Tavier.( inscription sur un tuyau ). Il a été réparé en juillet 1836 par L.Delvaux, facteur d'orgue à Liège. Entre 1850 et 1875,  il a été entièrement reconstruit par M. Van Dinter de Maaseik. En 1982,  M. Thomas de Ster remplaça le  clavier.

Un cimetière entoure l'église et de nombreuses pierres tombales ont été encastrées dans le mur d'enceinte.


LES ARMOIRIES DE LA COMMUNE DE TAVIER

Voici un extrait des lettres patentes adressées à la commune de Tavier l'autorisant à faire usage d'un ancien sceau communal utilisé par les échevins avant 1795.
" Nous autorisons la Commune de Tavier par les présentes lettres patentes, à faire usage du dit sceau communal ainsi que des armoiries ici décrites  et figurées :
"d'argent à trois merlettes de sable; l'écu surmonté d'un heaume d'argent; couronné grillé , colleté et liseré d'or, doublé et attaché de gueules, aux lambrequins d'argent et de sable, et tenu par deux sauvages de carnation, ceints et couronnés de feuillage, armés d'une massue au naturel. Cimier : une merlette de l'écu entre deux proboscides fascées d'argent et de sable."

Donné à Bruxelles, le 9 décembre 1969.


                                     accueil

                         mailto:ndl1666@belgacom.net