bt_proteines.gif (4 Ko)

207 rue Lambert Dewonck - 4432 Ans (Alleur) - Tél: 04/263.18.60




Immunoélectrophorèse

Gammapathies polyclonales: augmentation des chaînes légères kappa ET lambda.
Elles se rencontrent souvent dans des affections hépatiques au long cours.

Un myélome sera monoclonal : un arc de précipitation (immunoélectrophorèse) ou une bande de précipitation (immunofixation) présente une anomalie. Il peut s'agir d'une chaîne lourde avec une chaîne légère, par exemple IgG kappa ou d'une atteinte d'une sorte de chaînes légères, par exemple lambda ou seulement d'une sorte de chaîne lourde, par exemple IgA.
On peut aussi rencontrer en plus des chaînes légères libres. Dans un myélome, il y a répercussion sur les autres immunoglobulines.

Dans le cas d'une maladie de Kahler (myélome), on peut rencontrer dans l'urine, la protéine de Bence Jones (ce sont les chaînes légères anormales, lambda par exemple). La meilleure technique de mise en évidence est l'électrophorèse des urines après concentration, suivie d'une immunodiffusion, si un pic est détecté.

Des gammapathies IgM se rencontrent souvent dans des hépatites.

Un Waldenstrom est à IgM avec anomalie des chaînes légères, il existe en plus une anémie.

Début de la page






Graphisme et Mise-en-page © Isabelle Delarge 2002 - Contenu © Laboratoire A. Moreaux et J. Van Meeuwen