Enjeux de l'Eglise et de notre communauté paroissiale

 

 

Force est de constater que le paysage de l'Eglise est occupé à fortement changer et que celle-ci est appelée à relever d'immenses défis.Toute une série de repères que l'on croyait immuables tentent à disparaître (vieillissement et diminution des prêtres, vieillissement des communautés paroissiales, désertification aux messes, crise de la transmission de la foi, manque de jeunes bénévoles, etc...), ce qui amène certains à repenser en profondeur la manière de transmettre l'Evangile aujourd'hui et de ce fait, à faire des choix en matière de pastorale territoriale.

 

Les chrétiens pratiquants et engagés souffrent de cet état de chose parcequ'ils manquent de repères et d'outils leur permettant d'analyser la situation et d'y discerner les remèdes. Chacun se voit alors tenté d'y "bricoler" son remède personnel en vacillant entre la façon "traditionnaliste" et la façon "évolutionniste".

 

Cette situation a conduit les Evêques de Belgique et plus particulièrement L'Evêché de Tournai à relever ces défis en vivifiant les communautés locales par l'apport d'éclairages et de pistes d'actions qui tiennent compte des réalités sociales et de la vie d'aujourd'hui.

 

Devant cette situation d'urgence et de mutation profonde, nous sommes tous amenés, chrétiens de tous bords, à nous interroger sur la façon dont nous pourrions intervenir et apporter une aide précieuse afin que les services à la communauté soient réalisés pour le bonheur de tous.

 

Quelles actions concrètes au sein de la communauté?

 

- Présence dans le monde: la communauté se doit de s'ouvrir à tout ce qui se fait dans le monde, tout ce qui s'y vit, au niveau social, économique, politique et professionnel; elle doit être présente dans les milieux de communautés telles que les écoles, les hôpitaux, les maisons de repos, les prisons, les clubs, les étrangers. - - La famille: le mode de fonctionement de la famille, première communauté de base, a bien évolué; il faut donc être attentif à ce qu'elle vivent, ce qu'elles espèrent, soigner les préparations aux premiers sacrements, aux funérailles, prêt à partager la Bonne Nouvelle entre parents, enfants, cohabitants, divorcés, célibataires             -- Les jeunes: les jeunes sont sensibles à l'Evangile et fascinés par le Christ; nous devons reprendre contact avec les mouvements de jeunesse, leur montrer de l'intérêt, les aider à s'enrichir dans la société par leur contribution, les accueillir dans nos célébrations, nous pencher d'avantage sur les jeunes défavorisés ou en difficultés      -- La solidarité: il y a de plus en plus de personnes précarisées dans tous les domaines: économique, social, affectif... il nous faut détecter les signes de ces modes d'exclusions par des gestes fraternels, des actions concrètes au regard de l'Evangile et des plus petits; en quoi sommes-nous impliqués envers les organisations de luttes pour la pauvreté comme: "Vivre Ensemble", "Caritas Secours", "Entraide et Fraternité", "Missio", "Justice et Paix", "Caritas Intaerbational"                             --Oser l'annonce de l'Evangile: quelles sont les initiatives prises pour annoncer l'Evangile, quelles sont les difficultés, les obstacles rencontrés, les solutions possibles?

 

 

Organisation territoriale de la pastorale

 

 

Dans le diocèse de Tournai, il est mis progressivement en place une nouvelle organisation qui s'articule à deux niveaux: chaque paroisse prise en charge par un Conseil Local Pastoral (CLP) est reliée à certaines autres au sein d'une Unité Pastorale Nouvelle (UPN) animée par une équipe ministérielle de prètres et de laïcs appelée: Equipe d'Animation Pastorale (EAP). A la demande d'un certain nombre de responsables de paroisses, l'Evêché propose de vivre une année dite de "Renaissance" avec l'Equipe diocésaine d'accompagnement pastoral afin d'y effectuer un travail d'éveil et d'engendrement pour aboutir à terme à la création d'une UPN animée par une EAP.

 

Qu'est que l'EAP?

L'équipe d'animation pastorale est une équipe composée de quelques prêtres, de quelques laïcs et, le cas échéant, d’un diacre, envoyée explicitement en mission par l’Evêque, qui sera de plus en plus chargée de l’animation pastorale de l’unité : l’Equipe d’Animation Pastorale (E.A.P.). Les prêtres – peu nombreux – de l’unité pastorale sont nommés d’abord pour l’ensemble de celle-ci même s’ils sont aussi curés de plusieurs communautés locales.L’un d’eux est le responsable de l’équipe d’animation pastorale et de l’unité. Il est normalement doyen ou vice-doyen. L’E.A.P. est une équipe de travail qui partage la responsabilité du doyen ou du vice-doyen ; elle est donc plus qu’un conseil. Elle devra évidemment exercer sa responsabilité en bonne articulation avec conseils pastoraux et dans le respect de ceux-ci. Elle les stimulera, leur soumettra des suggestions, les écoutera et veillera à la mise en œuvre des orientations qu’ils ont décidées.

 

Qu'est que le CLP?

 

Dans une communauté paroissiale, le conseil pastoral associe prêtres et laïcs pour porter le souci pastoral. L’évêque de Tournai a souhaité que chaque paroisse du diocèse ait son conseil pastoral. En raison de la responsabilité qui est la sienne, le conseil pastoral n’est pas seulement un groupe parmi d’autres dans la communauté. Il est au cœur de la vie de celle-ci. C’est à lui que revient entre autre d’évaluer les différentes initiatives prises, même celles qui paraissent être les plus profanes (comme par exemple la gestion de l’argent) pour qu’elles soient en cohérence avec la mission de l’Église.

Le conseil pastoral ne peut donc pas être un cercle fermé sur lui-même.

Mobiliser et animer toute la communauté, c’est là sa mission propre. On n’entre donc pas au conseil pour retrouver une équipe d’amis avec lesquels on partage, mais pour assumer ensemble un service essentiel de la communauté. Un véritable va et vient entre le conseil et les différentes composantes de la communauté doit exister. C’est dans cette circulation que le conseil trouvera sa mission et son rôle.

Le conseil pastoral n’existe donc pas pour lui-même. Sa mission est d’être l’animateur de la vie paroissiale. Au cœur de la communauté, il doit veiller et éveiller. Il veillera à ce que l’Évangile anime vraiment toute la vie locale. Il doit aussi, en quelque sorte, éveiller des vocations, appeler à se mettre au service de la mission commune.

 

 RETOUR A LA PAGE D'ACCUEIL