Une histoire d'ourson

J'ai créé la décoration de cette page à mon idée mais si tu veux tu peux changer la couleur de la page en passant ta souris sur les chiffres qui se trouvent à la fin de l'histoire, comme cela tu participes toi aussi à la fabrication du conte.

Baptiste est un ourson très gentil mais aussi très turbulent.

Il n'a pas son pareil pour se mettre dans des situations impossibles.

Mais il n'existe pas d'ami plus fidèle que lui et il est le premier à partager ses friandises, pourtant la gourmandise est un autre de ses défauts.

Ce midi, maman avait préparé un pot de miel comme dessert, quand Baptiste est revenu de l'école, il s'est précipité dans la cuisine pour voir ce qu'il y aurait au dîner.

Il a tout de suite aperçu le miel.

Personne à droite.

Personne à gauche.

Au départ c'était juste pour goûter, il était certain que maman ne s'en apercevrait pas, mais voilà cinq minutes après le pot était vide.

Il regretta tout de suite sa gourmandise.

Il s'empressa de rejoindre ses frères et soeurs dans le jardin.

Bientôt, maman invita toute sa petite famille à se mettre a table.

Baptiste ne se fit pas remarquer pendant tout le diner et lorsque sa mère partit chercher le dessert en cuisine il aurait voulu devenir invisible.

Qui a mangé le miel ? s'exclama maman.

Papa exigea que le coupable se dénonce.

Au lieu d'avouer sa gourmandise, Baptiste inventa une histoire invraisemblable.

Il raconta qu'il avait vu la reine des abeilles et que c'était certainement elle qui avait volé le miel.

Papa gronda très fort et demanda à Baptiste de rester dans sa chambre jusqu'à ce qu'il revienne à de meilleurs sentiments, et de ne pas oublier de se laver les moustaches couvertes de miel.

Baptiste regarda son papa avec de grosses larmes dans les yeux et lui demanda pardon pour son mensonge.

Papa répondit qu'il était très content de sa réaction mais qu'il aurait mieux fait d'avouer tout de suite sa bêtise.

Baptiste monta tristement dans sa chambre et se dit que c'était la dernière fois qu'il mentait.

Après une semaine tout le monde avait oublié l'histoire du pot de miel au grand soulagement de Baptiste qui allait fêter son huitième anniversaire. Plus que deux fois dormir et ce serait la grande fête dans le jardin avec tous ses amis.

Ces deux jours lui parurent interminables.

Finalement le grand jour arriva, Baptiste avait très peu dormi de la nuit mais il se sentait en pleine forme et bien décidé à ne pas rater une miette de la fête.

Maman lui apporta son petit déjeuner au lit, des crèpes et un bol de lait au chocolat.

Il prit sa douche et enfila les nouveaux habits que lui avait offerts sa maman.

Son papa l'attendait en bas de l'escalier pour lui souhaiter lui aussi un très joyeux anniversaire.

Il lui donna son cadeau et l'embrassa. Il lui dit, j'espère que j'ai bien choisi.

Baptiste se dépécha d'ouvrir le paquet pour y découvrir une pompe à vélo. Certes elle était neuve et d'un beau rouge éclatant mais il eut grand peine à cacher sa déception.

Merci papa, c'est vraiment un beau cadeau.

Papa se mit à rire de bon coeur...Baptiste le regarda d'un air étonné...

Va dans le jardin et tu trouveras la pièce qui manque à ton cadeau.

Baptiste découvrit au milieu de la pelouse une magnifique bicyclette rouge.

Il embrassa très fort son papa et sa maman et enfourcha de suite son nouveau jouet.

Avec beaucoup de gentillesse il le prêta sucessivement à ses deux soeurs puis à son frère et tous passèrent une délicieuse matinée.

Après le diner maman commença à dresser la table du goûter d'anniversaire et peu à peu les invités firent leur apparition. Chacun avait apporté un cadeau à Baptiste et les cris de joie fusaient de toutes parts.

Baptiste était tout à la joie de voir arriver sa copine préférée Justine mais il trouva étrange de voir son ami Thomas partir en direction du potager.

Lorsqu'on est avec ses amis le temps passe très vite, on voudrait retenir les minutes mais on sait bien que cela est impossible.

Maman rejoignit le joyeux petit groupe.

Vos parents vont bientôt arriver pour vous ramener chez vous, mais avant de partir je vais aller cueillir les fraises que je réservais pour l'occasion, vous pourrez les manger avec du sucre ou de la crème fraiche.

Qui vient m'aider à les ramasser?

Moi..MOI..moi , tout le monde voulait participer...

Maman distribua des paniers et on partit en direction du potager.

Quelle surprise ... on avait beau soulever les feuilles...plus une seule fraise à trouver!

La maman de Baptiste était très triste pour les enfants mais aussi très mécontente car le matin même elle était venue vérifier qu'il y en aurait assez pour tout le monde. Elle avait posé un filet pour empêcher les oiseaux de venir dégarnir l'endroit.

Il y avait donc un voleur dans la maison!

Maman demanda si quelqu'un avait gouté aux fraises du jardin et tous les enfants s'empressèrent de répondre par la négative.

Elle regarda son fils Baptiste avec sévérité.

Celui-ci depuis le début se faisait tout petit, il avait accumulé tellement de bêtises ces derniers temps qu'il était certain de faire un coupable idéal.

Les parents commencaient à arriver et madame ourson préféra remettre les explications à plus tard.

Pendant qu'elle faisait la conversation avec la maman de Justine, Antoine le meilleur copain de Baptiste vint la tirer par la manche.

Madame, il faut venir tout de suite mon frère Thomas est très malade...il vomit du sang.

Les mamans de Baptiste et Justine coururent tout de suite au secours de l'enfant.

Elles rassurèrent Antoine, son frère n'avait rien de grave, juste une indigestion pour avoir manger trop de fraises.

Lorqu'il se sentit mieux Thomas était très confus et demanda qu'elle serait sa punition.

la maman de Baptiste le rassura, il était déjà assez puni par son indigestion. Elle espérait qu'à l'avenir il serait moins gourmand et qu'il ne laisserait pas soupconner ses amis à sa place.

Lorsque tout le monde fût parti, maman prit son petit garçon sur les genoux et lui demanda pardon de l'avoir soupconné.

Tu sais maman je ne t'en veux pas car je n'avais pas été toujours très sage ces derniers temps.

Je savais que le coupable était Thomas mais je ne l'aurai pas dénoncé car il était mon invité.

Maman embrassa très fort son petit garçon...et papa lui passa une patte affectueuse sur la tête.

B comme Baptiste, le meilleur des copains.

copyright duterte 2000