Le Lapin Vert

Tu peux imprimer cette courte histoire sur papier pour la lire ou te la faire lire plus tard.

Les mots accompagnés d'un astérisque sont expliqués en fin de texte.

Madame Lapin, de son petit nom ELEONORE, coule des jours tranquilles dans son terrier*.

Elle a aménagé avec soin sa maison, la table est recouverte d'une jolie nappe, elle a déposé çà et là des bouquets de fleurs des champs et chaque jour un délicieux repas mijote* sur la braise*.

L'entrée du terrier est dissimulée à la vue des curieux par un églantier* qu'elle a planté avec amour et qu'elle arrose tous les jours.

Mais voilà Eléonore s'ennuit.

Les mois ont passés depuis qu'elle a rencontré Monsieur Lapin, de son petit nom ARTHUR et malheureusement aucun enfant à ce jour n'est venu agrandir la famille.

Parfois derrière l'églantier elle observe les enfants des voisines qui jouent à cache-cache ou à se tirer les moustaches, puis le coeur gros, elle retourne à ses fourneaux en attendant que son mari revienne du potager.

Soudain, alors qu'elle n'y croyait plus, le miracle arriva! Elle allait être maman.

Monsieur Lapin décida d'agrandir le terrier pour faire une chambre d'enfant.

Madame Lapin, toute à son bonheur, se balancait dans son rocking-chair* en préparant de jolis habits pour les bébés à venir.

Le grand jour arriva enfin !

Cinq filles toutes plus mignonnes les unes que les autres avec un magnifique pelage blanc neige comme papa et de grands yeux en amande comme maman.

Et un petit garçon, certes il semblait normalement constitué mais la couleur de sa fourrure était pour le moins surprenante... un beau vert tendre avec des pointes d'un vert plus soutenu.

Pour Eléonore, son petit garçon était le plus beau, mais papa lapin malgré tout l'amour qu'il ressentait déjà pour son fils pensa que l'avenir ne serait pas facile pour un lapin vert.

Les jours passèrent, les petits grandissaient et faisaient le bonheur d'Eléonore qui enfin n'avait plus une minute à elle.

Un matin, papa Lapin dit à Eléonore : Notre fils est en âge de venir parcourir la garenne* avec moi, il est temps pour lui d'apprendre à nourrir une famille.

Eléonore soupira qu'il était encore bien petit pour parcourir les champs couverts de rosée* et qu'il risquait de s'enrhumer.

Mais rien n'y fit, Arthur resta inflexible!

Le lendemain matin, maman embrassa très fort son petit garçon LOUIS et lui fit promettre de ne pas s'éloigner de son papa.

Toute la journée Eléonore s'inquiéta pour son fils et c'est avec soulagement qu'elle vit arriver son mari et son fils.

Louis visiblement avait pleuré. Il voulut aller coucher sans manger les délicieuses carottes que sa maman lui avait préparé avec amour.

Lorsque ses soeurs furent endormies, Eléonore demanda à Arthur ce qu'il s'était passé.

Papa expliqua que les lapereaux entre eux s'étaient moqués de la couleur de Louis. Leur petit garçon, qui jusqu'à présent vivait dans le cocon de sa famille n'avait jamais remarqué qu'il était différent des autres.

Chaque jour, Louis revenait les yeux rougis et maman ne savait pas quoi faire pour le consoler. Même les gâteaux au chocolat ne lui faisaient plus envie!

L'instant qu'Arthur et tous ses voisins redoutaient tant arriva...

La chasse était ouverte.

Plus un seul lapin n'osait mettre le nez dehors.

Mais malgré toutes les précautions prises, les réserves de nourriture étaient presque épuisées.

Il y eut alors un grand conseil des sages, tous les lapins se réunirent dans le terrier d'Arthur et Eléonore.

Il fut décidé que malgré tous les dangers que cela représentait, il allait falloir se décider à quitter la sécurité du terrier pour chercher quelques victuailles.

A la surprise de tout le monde, Louis qui était sensé être couché prit la parole.

C'est moi qu'il faut choisir!!!

Eléonore poussa un cri de terreur...pas toi, tu es bien trop petit.

Oui je suis encore petit, mais je suis vert!

Et alors, qu'est ce que cela change au problème demanda JEAN le plus âgé des lapins.

Dans les champs on ne me verra pas. Je pourrai passer aisément sous le nez des chasseurs.

Le lendemain matin c'est une Eléonore tremblante qui passa l'écharpe au cou de son fils, elle l'embrassa bien fort et le regarda partir en pleurant.

Quelques heures plus tard Louis revint avec plein de provisions, il fut considéré comme un héros et plus jamais personne ne songea à rire de sa couleur.

On est tous différents et c'est cela qui fait notre force

GARENNE : Lieu boisé et sablonneux ou vivent des lapins à l'état sauvage.

ROCKING-CHAIR : Fauteuil à bascule que l'on peut faire osciller par un simple mouvement du corps.

TERRIER : Trou creusé dans la terre par certains animaux comme le lapin, le renard... .

ROSEE : Ensemble de fines goutelettes produites par la condensation de la vapeur d'eau atmosphérique, à la fin de la nuit, sur des objets en plein air.

EGLANTIER : Arbrisseau épineux des haies et des buissons, dont sont issus les rosiers cultivés.

BRAISE : Bois réduit en charbons, ardents ou éteints.

MIJOTER : Faire cuire lentement.

copyright.duterte.2000

Pour regagner la page d'accueil cliquez sur Eléonore le Lapin.