1. LE PEINTRE

- années 60

- années 70

- années 80

- Visite à l’atelier + Visite à l’ atelier (suite)

- Enfance, paysage, animaux

- Expositions personnelles

- Expositions collectives


2. LE POETE :
Bibliographie, lien vers poèmes

3. ATELIER V”, Les amis d’Yvon Vandycke, COURRIEL, A CONSULTER: filmographie, bibliographie, liens.


4.
INFORMATIONS / ACTUALITES


5. Entretien avec Yvon Vandycke article paru dans
“4 Millions 4” en décembre 1978

BIOGRAPHIE

Yvon Vandycke est né à Charleroi, le 17 mars 1942. Il a 12 ans lorsque son père, ouvrier fondeur à « L’Energie » à Marcinelle, disparaît. En 1958, il a 16 ans, paraît son premier recueil de poèmes. Il est lié d’amitié avec Michel, fils de Gustave Camus, alors professeur à l’ Académie des Beaux-Arts de Mons. Fatigué d’un enseignement trop scolaire, Vandycke s’inscrit, dès 1958, au cours de peinture de Gustave Camus. Devenu directeur de l’ Académie des Beaux-arts, celui-ci confie à Vandycke l’atelier de dessin de composition, de 65 à 75. Vandycke deviendra ensuite responsable de l’atelier de peinture, jusqu’à la fin de sa carrière. Première exposition en 1963 « Contribution à une Ontologie », Galerie Albert 1er, Bruxelles. En 1971, avec le sculpteur Christian Leroy, ami de toujours, Michel Jamsin, et trois de ses élèves : Jean-Marie Molle, Jacques Ransy et Charles Szymkowicz, il fonde le groupe Maka auquel sera associé par après Calisto Peretti. En 1976, le groupe se sépare. Avec Christian Leroy et Calisto Peretti, l’aventure se prolonge sous le nom Art cru : expositions de 1977 à 1979. Puis, ce sera Polyptyque : expositions de 1980 à 1983, avec Michel Jamsin, Christian Leroy, Charly Vienne, tous professeurs de peinture, sculpture ou dessin à l’Académie de Mons. Il animera encore en collaboration les Ateliers des Arts, de 1983 à 1987 : expositions, rencontres, publications. Puis, ce sera La valise est dans l’atelier et L’ Atelier V où il assume seul la promotion de ses élèves ou de ses amis. Yvon Vandycke est décédé le premier décembre de l’année 2000, juste avant le changement de siècle.

« L’art n’est pas une fenêtre en trompe-l’œil ouverte sur les paradis perdus ou à venir. L’ art n’ a pas de drapeau ni d’ église, il n’ est ni d’ en haut ni d’ en bas, ni de gauche ni de droite, et il n’ a pas de juste milieu. L’ art n’ est pas une friandise, mais une méditation sur la vie. Une méditation joyeuse ou pathétique, ludique, lyrique ou drolatique. L’ art est « difficile », insoumis.

Yvon Vandycke, manifeste personnel, 1972.


Yvon Vandycke, 1975.