Le château > Dépendances du château > Les fermes

Les fermes

Le château-ferme

Le château-ferme

Le plan cadastral mentionne la présence d'une ferme au sud-est du château, en face de son entrée et jouxtant ses douves.

D'après les archives de Fernand Robert, cette ferme a été démolie en 1854. Le baron de la Roussellière a sans doute voulu "libérer" l'espace devant son château.

A l'exception de quelques dessins (notamment ceux, datés de 1843, d'un touriste allemand), on ne dispose guère d'informations concernant l'origine et le style de cette construction. Ces dessins nous indiquent toutefois que les toits de certains bâtiments étaient à deux versants munis de croupettes. La ferme était aussi nettement moins haute que son château.

Autres fermes

La démolition de cette ferme a sans doute entraîné la construction d'un nouvel édifice comportant trois ailes autour d'une cour centrale. De ce bâtiment, situé dans l'actuelle rue de l'Absent, à l'est du château, il ne subsiste qu'une aile reconvertie en maison d'habitation. Les arcatures en plein cintre sont toujours bien visibles, en particulier sur la façade latérale.

Lors de sa mise en vente, en 1922, le domaine comportait en outre neuf fermes, dotées chacune de diverses parcelles (prés, vergers,...). Toutes ces propriétés étaient situées dans les communes de Beyne, Bois de Breux et Jupille.