Le prunellier

recherche réalisée par Jérémy


Cet arbre est également appelé, épine noire (en latin, prunus spinosa )

Le Prunellier est une essence ligneuse que l’on rencontre presque partout en Europe, des Iles Britanniques jusqu’à la Sibérie occidentale et dans le nord ouest de l’Asie.

C’est un arbuste haut de 1 à 3 m qui pousse dans les endroits délaissés par l’exploitation agricole, c'est-à-dire souvent dans les haies sauvages, dans les bois. On n'en plante pas dans les jardins.

C’est un arbuste épineux à feuilles caduques qui se reproduit souvent par marcottage (c-à-d que les branches se posent sur la terre et forment des racines par elles-mêmes) ou par dissémination naturelle de ses graines.

Il fleurit fin mars, début avril, ses fleurs sont petites, blanches souvent groupées.


Les feuilles, petites, vertes et dentelées, poussent après la floraison.
Son fruit, la prunelle, petite bille ronde, bleu - noir à noyau. La pulpe est verdâtre et d’un goût amer.

Les fleurs et les feuilles des prunelliers servent depuis longtemps dans la médecine populaire.
Les prunelles contiennent des sucres, de la vitamine C, et des matières tannantes. (qui contient du tanin : on se servait autrefois du tanin pour traiter, conserver et transformer les peaux de bêtes en cuir)

Les prunelles servent également à fabriquer une liqueur alcoolisée.

Pour manger une prunelle, il faut attendre les premières gelées, elles deviennent plus molles et le goût un peut moins amer.

Malgré que l’on ne rencontre pas les épines noires dans les jardins, certaines personnes en on déjà cultivé.

Il existe des prunelliers décoratifs à fleurs roses avec des jeunes feuilles rouges.