Les disciplines

La réglementation des courses, qui distingue dans chaque spécialité plusieurs classes de cylindrées, est placée sous l'égide de la Fédération internationale motocycliste (FIM), fondée en 1949, dont le siège est à Genève.

1 - Les courses de vitesse.

La course de vitesse est une épreuve contre la montre sur piste rectiligne d'une longueur maximale de
1600 m. Dans la plupart des cas, il s'agit d'une piste de 400 m. Il existe une catégorie motocyclettes et une catégorie side-cars.
Le championnat du monde, épreuve de vitesse sur circuit (catégories 125, 250, 500 et side-car 500 cm3), reste la compétition la plus célèbre et la plus spectaculaire. Les courses de vitesse se pratiquent sur des circuits fermés à revêtement dur qui peuvent aussi servir aux compétitions automobiles. Lors de chaque Grand Prix, les quinze premiers se voient attribuer des points de la façon suivante, dans l'ordre : 25, 20, 16, 13, 11, 10, 9, 8, 7, 6, 5, 4, 3, 2, 1.
Des épreuves de longue durée se déroulent à deux équipiers, notamment le Bol d'or, en France, sur vingt-quatre heures.
La FIM régit également les tentatives de record et les courses de disciplines annexes pratiquées sur tous les terrains.

2 - La course sur glace.

Elle se déroule sur un anneau de glace habituellement utilisé pour les courses de patinage de vitesse. Les pneus des motos sont équipés de longs clous sur un seul côté, en fonction du sens de rotation du circuit. Les moteurs sont alimentés par un carburant spécial, à base d'alcool ou de méthanol.
Les pilotes portent des bottes qui leur permettent de poser le genou au sol pour maintenir l'équilibre de leur machine dans les courbes serrées de l'anneau.

3 - L'enduro.

L'enduro est synonyme de "moto verte". Il se pratique en tant que sport ou en randonnée, en terrain naturel, sur chemins variés aussi bien larges et roulants qu'étroits, sinueux et techniques.
Comme le laisse supposer son nom, c'est une épreuve d'endurance et de régularité sur terrains variés (sentiers de forêt et chemins de terre non carrossables).
La grande particularité de la moto d'enduro est qu'elle doit être conforme au code de la route ; elle est donc immatriculée, pourvue de feux de position, de croisement et de stop, ainsi que d'un avertisseur sonore.
Comme pour les rallyes automobiles, une moyenne est imposée sur les parcours de liaison, et des épreuves spéciales de vitesse pure sont inscrites au programme.

4 - Le grass-track.

Se court sur une piste ovale, gazonnée et aussi plane que possible. Par groupes de quatre ou six, les concurrents ont à disputer plusieurs manches, avec un nombre de tours déterminé à l'avance.

5 - Le motoball.

Il s'agit d'un sport d'équipe inspiré du football. Les joueurs sont montés sur des motos d'une cylindrée inférieure à 250 cm3. Deux équipes s'affrontent pour placer un gros ballon à l'intérieur d'une cage gardée par un joueur à moto. Le ballon est poussé à l'aide des pieds ou avec la roue avant des motos. Chaque équipe est composée de cinq joueurs (trois avants, un arrière, un gardien de but) et le match se joue en quatre périodes, de 25, 20, 20 et 25 mn.

6 - Le motocross.

Est organisé sur une piste fermée, très accidentée, avec de fortes dénivellations et variations de pentes, qui nécessitent une robustesse exceptionnelle de la machine, du courage et une certaine force physique du pilote.
Deux grandes épreuves ont lieu en marge du championnat du monde : le motocross des Nations (motos de 500 cm3), dont la première édition remonte à 1947, et le trophée des Nations (250 cm3), qui existe depuis 1961.
Une forme particulière de motocross, le supercross, très spectaculaire, se dispute en salle ; chaque année, le Palais omnisports de Paris-Bercy est spécialement aménagé pour accueillir une épreuve de supercross.

7 - Le rallye.

Epreuve de régularité organisée sur une route libre non gardée, avec un kilométrage bien déterminé et des horaires strictement minutés. Il arrive que ces épreuves comportent une course de côte et une étape spéciale de vitesse pure.
Dans certains rallyes à étapes (le Dakar), les motos courent à côté des voitures, en étant classées à part.

8 - Le speedway.

Se déroule sur une piste parfaitement ovale et très courte. Le sol est recouvert de cendre, de sable ou de terre. Quatre ou six pilotes tournent ensemble sur l'anneau, et la course est réservée à des motos de 500 cm3 monocylindres dépourvues de boîte de vitesses.

9 - Le trial.

Parcours de tout terrain sur 80 à 120 km. Souvent, il s'agit d'une boucle à parcourir plusieurs fois, et une moyenne minimale est imposée.
Un système de pénalisation est instauré et fonctionne ainsi : pour un pied posé au sol, 1 point ; deux pieds posés, 2 points ; plusieurs touchers du pied, 3 points ; chute ou arrêt avec les deux pieds au sol, 5 points ; retard à l'arrivée, 0,1 point par minute.

10 - Les records de vitesse.

Depuis que la moto existe, les tentatives de record ont passionné les motocyclistes ; établies selon des unités de temps ou selon des distances, elles ont attiré de nombreux pilotes désireux d'accéder au titre de:" homme le plus rapide du monde ".
 
 

vers page15
vers page 7bis