Attila le Hun

 

La grande encyclopédie 2002, Micro Application, juillet 2001 [CD-ROM]

La grande encyclopédie de l'histoire du monde junior tome 2, p.144, Éditions Nathan, Paris, France, 1994

 

    Attila est né en 395. Il succéda à Rugas en même temps que son frère, Bléda en 434. Il partagea le pouvoir avec celui-ci avant de l'assassiner en 445. Il fut roi des Huns jusqu'à sa mort, en 453.

    Régnant en Pannonie, ils rassembla les tribus. Il attaqua l'Empire romain d'Orient en 441, imposa un tribut à Théodose II, envahit les Balkans, rançonnant de nouveau Théodose pour épargner Constantinople. 

    Après avoir ravagé l'Empire Byzantin à plusieurs reprises, sans réussir à prendre Constantinople, Attila se tourna vers l'Empire d'Occident. Appuyé par plusieurs autres peuples barbares, dont les Ostrogoths et les Vandales et attiré par la promesse de mariage d'Honoria, sœur de l'empereur Valentinien III, il soumit les Germains et les Slaves, pénétra en Gaule en 451 et pilla Metz. 

    Attila échoua devant Lutèce (Paris), défendue par sainte Geneviève et se heurta aux armées romains, en fait composées essentiellement de mercenaires, dont les Wisigoth de Théodoric Ier, dirigées par le général Aetius. Il épargna Troyes grâce à l'intervention de l'évêque Saint Loup. Il rencontra Aetius, Théodoric et Mérovée, aux champs Catalauniques, près de Troyes, où les Huns furent vaincus.

    Attila et son armée battirent en retraite vers la Pannonie, mais ressurgirent en 452 en Italie : ils dévastèrent l'Aquilée, Milan, Padoue mais furent arrêtés grâce à la diplomatie du pape Léon Ier le Grand et rejoignirent une nouvelle fois l'Europe centrale, moyennant tribut. S'apprêtant à de nouvelles campagnes l'année suivante, Attila mourut brutalement, et son empire se disloqua ensuite rapidement.

     Attila fut surnommé le "fléau de Dieu". La rapidité et les méthodes impitoyables du roi des Huns ont contribué à lui forger une légende sanguinaire, immortalisée par la phrase qui lui est attribuée : "Là où mon cheval passe, l'herbe ne repousse pas."

 

 

 

 

 

sources : texte : La grande encyclopédie 2002, Micro Application, juillet 2001 [CD-ROM]
    Le petit Robert des noms propres, p.140, France, 1997
     Le petit Larousse 2005, p. 1183, France, septembre 2004
  images : La grande encyclopédie 2002, Micro Application, juillet 2001 [CD-ROM]
    La grande encyclopédie de l'histoire du monde junior tome 2, Éditions Nathan, Paris, France, 1994