Dans la série

"LES MEILLEURS CHOIX"

Nous avons le plaisir de vous présenter les somptueux

 

POISSONS-ANGES

en aquariophilie marine

Par Bob Fenner

Trad. C. Declercq

Centropyge loriculus

Apolemichthys Centropyge Centropyge loriculus Chaetodontoplus
Holacanthus Pomacanthus Pomacanthus semicirculatus Pygoplites
Holocanthus clarionensis Poissons-anges de Baja California Poissons-anges de la Mer Rouge Poissons-anges des Caraïbes

La famille des Pomacanthidae comporte actuellement neuf genres comptant quatre-vingt-huit espèces.  Ces poissons portent une forte épine sur l'opercule d'ouïe (Pom = " couverture ", acanthus = "épine") et qui est souvent à l'origine des démêlés avec votre épuisette!  Ce détail anatomique constitue une distinction facile entre eux et les Poissons-papillons très proches.

Répartition naturelle et introduction artificielle par l'homme

Ces poissons sont circumtropicaux; on les trouve dans les eaux peu profondes mais aussi plus bas, jusqu'à une centaine de mètres de profondeur sur les flancs des récifs coralliens et rocheux du Monde entier.  La plupart des espèces sont trouvées dans le Pacifique occidental, seulement neuf espèces dans l'Océan atlantique et quatre dans le Pacifique oriental.

Taille

Entre une dizaine de centimètres à environ septante(soixante-dix) centimètres.  J'ai  vu avec tristesse des tas de Poissons-anges morts empilés dans les docks à Singapour et en Thaïlande, ils devaient servir pour la consommation humaine, souvent trop petits pour faire un bon repas ou trop grands pour la même raison, toutes espèces confondues, souvent parmi les meilleures aperçues en aquariums!  

Vous trouverez ci-après mon opinion sur les espèces qui devraient être les meilleures pour figurer dans les aquariums d'amateurs et de professionnels.  Je ne prétends pas posséder la science infuse mais l'expérience m'a enseigné beaucoup de choses et la vie a souvent conforté mes dires.  Tous les poissons cités ont une chance réelle de vivre en captivité à condition d'être entretenus comme il se doit!

Capacités de survie

Après une longue méditation, la recherche d'avis d'autres spécialistes et la manipulation de milliers de ces poissons au cours des quelques trente dernières années dans le commerce, je suis arrivé à me faire une vision définitive sur la probabilité de survie de chacune de ces espèces assorties aux rigueurs des soins à leur donner en captivité.  Cette information est nécessairement historique jusqu'à un certain point (ce qui s'est produit, ne sera pas nécessairement la tendance générale dans l'avenir), et elle est sujette à amélioration du côté des aquariophiles par la fourniture par ces derniers de systèmes plus grands, plus stables et surtout une adaptation toujours mise en question des soins à procurer. 

Note de la traduction: vous remarquerez comme moi que Bob n'a posé aucune pastille orange ou rouge dans la liste des espèces ci-après, toutes ont reçu une bulle verte.  Tous les Poissons-anges repris sont donc dans son esprit et dès lors dans le mien des poissons acceptables quant à la survie en captivité.

Généralement une cotation relative marquée d'un bulle verte indique la possibilité la meilleure de survie en conditions captives: disons que la plupart des poissons de ces espèces survivent plus de trois mois après leur capture!
Une cotation marquée d'une bulle orange est indicative d'une mortalité de plus de 50% entre un et trois mois.
Pour finir,  une cotation d'une bulle rouge indique une survie hypothétique, avec plus de 50% des poissons  périssant dans le mois suivant la capture!   ce serait une bonne action et la preuve d'un raisonnement sain que de laisser ce dernier groupe à la mer ou au moins en poursuivre l'étude dans le but de pouvoir fournir les meilleures conditions d'acclimatation en captivité.

Oui, je connais d'autres auteurs, même des scientifiques fortement respectés qui professent des idées qui sont différentes des miennes et votre revendeur considèrera évidemment que mes cotations sont trop sévères.  En pratique, je vous conseille de ne tenir compte de ce qui est repris dans cet article et d'autres avis qu'avec le grain de sel d'usage, c'est à dire que pour l'achat de Poissons-anges comme pour celui de tous les autres espèces d'organismes vivants, il faut avant tout, peser le pour et le contre, glaner un monceau d'informations à gauche et à droite(livres, Internet, autres amateurs), vous concentrer lors de visites en magasin sur les poissons que vous envisagez de vous procurer et vous former ainsi votre propre opinion qui ne devra rien à personne.  Vous me direz que voilà une façon élégante de me dédouaner mais l'expérience n'enseigne t'elle pas qui se brûle, doit s'asseoir sur les cloques?  Il s'agit d'un sujet tellement vaste et il faut qu'un chacun se forge ses connaissances et ne se fie(souvent) qu'à lui-même.

Genre Apolemichthys

Ce genre est un mélange surprise pour l'aquariophilie.  Les espèces qui y émargent sont d'une robustesse moyenne, les meilleures sont assez à très chères et les espèces communément rencontrées en magasin ont un degré de survie tristement bas.

Apolemichthys armitagei (Smith 1955).  Le Poisson-ange d'Armitage.    Réputé très robuste, on ne le trouve qu'aux Iles Maldives et aux Iles Seychelles dans l'Océan Indien et il est très peu commun.  Je ne puis vous présenter de photographie car je me suis rendu plusieurs fois dans ces îles et je ne l'y ai jamais rencontré.

Apolemichthys xanthopunctatus (Burgess 1973).     Une espèce d'une beauté fantastique et d'une excellente robustesse.  On le capture aux abords des îles du Pacifique central.  Atteint 25 cm en liberté sur les récifs.

 

Apolemichthys xanthotis (Fraser-Brunner 1951).  Le Poisson-ange de la Mer Rouge    Sa taille assez réduite, 15 cm, en fait un excellent candidat pour nos aquariums d'ornement.  N'est trouvé qu'en Mer Rouge, aux abords des côtes australes et d'Oman au Golfe Persique.

 

Apolemichthys xanthurus (Bennett 1832).  Le Poisson-ange indien à queue jaune.    Il s'agit d'une version plus sombre de  A. xanthotis.  Vit dans les eaux baignant la pointe du sub-continent indien et aux Iles Maldives.  Atteint 15 cm de longueur.

 

La crème de la crème: le genre "Centropyge"

Ce genre se compose des espèces qui sont rangées comme anges nains ou anges pygmées.  Certains sont grandioses pour leur usage en aquarium, d'autres sont par contre, comment dirais-je, mornes.  Les espèces difficiles peuvent exiger pour certaines une vie en harem pour survivre: un grand système avec un mâle et quelques femelles; d'autres ont des prétentions alimentaires exigeantes.  D'autres encore sont tout simplement médiocres pour s'adapter à la vie en aquarium.  La règle générale est: un spécimen par système.  Ce système devra être bien établi (par exemple avec une croissance d'algues filamenteuses).  Un dernier point: les anges pygmées sont très sensibles aux traitements à base de cuivre.

Centropyge acanthops (Norman 1922). Se distingue facilement de Centropyge argi et Centropyge aurantonotus, le Poisson-ange pygmée africain que voici est le seul à avoir la nageoire caudale jaune clair translucide.  On le trouve des côtes de l'Afrique orientale à celles d'Oman.

Centropyge argi (Woods et Kanazawa 1951). Le Poisson-ange pygmée de l'Atlantique(Caraïbes)  Atteint presque 8 cm en longueur.  Des Bermudes aux côtes du Brésil.

Centropyge aurantius ( Randall & Wass 1974).  Le Poisson-ange pygmée doré.    est une espèce furtive.  Elle se cache tellement bien que certains piégeurs(pêcheurs) se croient obligés de démolir le récif de corail ou d'utiliser le poison pour arriver à sa capture!  Océan pacifique occidental, Indonésie vers les îles Caroline.

Centropyge aurantonotus  (Burgess 1974).  Le Poisson-ange brésilien qui ressemble fortement au plus nordique Centropyge argi, il a toutefois plus de tons oranges sur le dos et son prix s'en ressent.  Vit dans les parties méridionales de la Mer des Caraïbes.  Notez la caudale bleu foncé qui distingue cette espèce de C. acanthops.

Centropyge eibli (Klausewitz 1963).  Le Poisson-ange pygmée de Eibl. .  Il s'agit d'une excellente espèce pour l'aquariophilie, elle nous vient principalement de Sri Lanka quoiqu'on puisse la trouver dans tout l'Océan Indien oriental jusqu'aux Maldives.  Très apparenté avec Centropyge vroliki du Pacifique avec lequel il s'hybride. 

Centropyge ferrugata (Randall & Burgess 1972).  Le Poisson-ange pygmée rouille. Cette espèce nous arrive occasionnellement du Japon et de Taiwan.  S'adapte aisément à la vie en captivité.  Originaire du Pacifique occidental, du Japon aux Philippines.

Centropyge hotumatua  (Randall & Caldwell 1973).  Le Poisson-ange pygmée de Hotumatua. .  On le trouve le long d'une chaîne d'îles du Pacifique sud.  Espèce très petite: 7,5 cm de taille maximum! 

Centropyge interruptus (Tanaka 1918), Le Poisson-ange pygmée du Japon.  . Une espèce superbe et résistante.  Trouvée dans le Pacifique nord-ouest à l'est du Japon méridional. 

Centropyge joculator (Smith, Vaniz & Randall 1974).  Le Poisson-ange pygmée des Cocos(Keeling, îles de l'Océan Pacifique) . Très rare sur le marché, ne se trouve que dans l'Océan Pacifique oriental aux abords des Iles Cocos.

Centropyge loriculus (Gunter 1874).  Le Poisson-ange flammé. .  Un monument dans l'aquariophilie marine, avec environ 5.000 individus rassemblés et vendus dans le monde entier chaque semaine.  Océan Pacifique central et occidental.

Centropyge nahackyi (Kosaki 1989) Poisson-ange pygmée de Nahackyi.  , nommé d'après le collecteur professionnel Tony Nahacky de Hawaii (maintenant à Fiji).  N'est trouvé presque exclusivement qu'aux abords de l'atoll Johnston dans le Pacifique central, parfois aux environs de Hawaii. Centropyge resplendens (Lubbock & Sankey).  Le Poisson-ange pygmée resplendissant. .  Rarement aperçu dans son aire de répartition près de l'Ile de Sainte Hélène et de l'île de l'Ascension, errant dans l'Océan Atlantique tropical.  Réellement naine: 5 cm maximum de longueur. 

Un autre genre intéressant: Chaetodonoplus 

Les dix ou onze espèces de ce genre se partagent quelques caractéristiques identiques: elles atteignent une taille à peu près identique (entre 21 e t 25 cm), sont toutes belles, d'un coût assez onéreux et d'une  survie moyenne en aquarium. Semi-agressives, elles devraient être placées dans le  système en dernier lieu; comme on doit le faire avec les grandes espèces de Poissons-anges.  Si vous investissez dans un Chaetodonoplus, assurez-vous qu'il mange; tous ces poissons mangent des éponges et des algues en liberté; fournissez également des refuges en abondance.

Chaetodontoplus conspicillatus (Waite 1900).   Une acquisition chère et maîtresse pour les amateurs dotés d'un grand système. Environ trente centimètres de longueur. Côte est australienne jusqu'en Nouvelle Calédonie.

Chaetodontoplus duboulayi (Gunther 1867).    Une importation plus commune. Mieux vaut débuter avec un exemplaire qui fait au minimum de 10 à 13 cm de longueur pour le sevrer des nourritures sauvages( éponges entre autres).  Atteint 36 cm dans la nature. Côte du nord de l'Australie vers la Nouvelle-Guinée.
Chaetodontoplus septentrionalis (Temminck & Schlegel 1844).    Vision plus commune dans les bacs des revendeurs.  Atteint 24 cm dans la nature.  Des côtes sud de la Chine au Japon méridional.

L' espèce que je recommande dans le genre Genicanthus

Genicanthus ont reçu dans les pays anglo-saxons le nom vernaculaire de "queues d'hirondelle", ce nom dérive de la découpe accentuée de leur nageoire caudale.  Bien que ces poissons soient connus pour s'alimenter en grande partie sur le zooplancton, la plupart n'a que peu de chances de survie en captivité.  Même les meilleurs de ce genre succombent généralement aux suites du stress de capture après quelques mois.  La majeure partie de la mortalité est due à l'absence en captivité de leur biotope d'eau profonde (plus de trente mètres) et à l'isolement de leur localisation géographique (par conséquent peu ou mal desservie par les lignes aériennes commerciales et durée du transit anormalement longue), sans oublier la capture et la manipulation approximatives.  Commencer par des spécimens petits et indemnes de toute blessure est primordial.  Les onze (10 ont été décrits, un pas) anges du genre Genicanthus sont des hermaphrodites protogynes (les femelles se transforment en mâles), montrent une palette de couleurs variables et des différences saisissantes des nageoires existant entre  sexes.  La plupart du temps ce sont des femelles qui sont offertes à la vente(plus communes dans la nature que les mâles).

Genicanthus personatus  (Randall 1975).   le Poisson-ange masqué   Îles Hawaïennes du Nord-ouest. Il s'agit d'animaux rares et d'eaux plus fraîches mais qui peuvent vivre dans les systèmes tropicaux.  Timide, cette espèce nécessite une abondance de rochers pour s'y réfugier.  Fait 20 cm de longueur totale.  Photo prise à l'aquarium de Waikiki.

 

Le genre Holocanthus, meilleures espèces pour l'aquariophilie

Ce genre est la plupart du temps approprié  à la détention en aquariums.  La majorité des espèces qui le composent sont littéralement "d'une résistance à toute épreuve(sic)" mais certaines sont par contre vouées à une mort rapide en captivité, allez comprendre...  Toutes requièrent toutefois de la verdure au menu pour s'épanouir en captivité.

Holacanthus africanus (Cadenat 1951).  Le Poisson-ange de l'Afrique occidentale.  Rarement aperçu dans le commerce; cela est dû à sa répartition géographique, loin des côtes de l'Afrique occidentale.  Plus de 40 cm de longueur en liberté.
Holacanthus bermudensis  (Goode 1876).  Le Poisson-ange bleu   Souvent confondu avec le Poisson ange royal(quant au prix) dont les juvéniles arborent des bandes vers le milieu du corps et les adultes sont beaucoup plus colorés. Les hybrides entre les deux espèces abondent. Distribution inégale dans l'Océan atlantique occidental tropical.  Atteint 33 cm dans la nature.  Vous voyez à droite, un adulte et un sub-adulte de taille moyenne en captivité.

Holacanthus clarionensis (Gilbert 1891).   Le Poisson-ange clairon.   Trouvé à la pointe de Baja méridional aux alentours des îles dispersées  comme Clipperton.  20 cm de longueur. Une beauté rare dont on exige un prix élevé bien-mérité.  A droite: juvénile et adulte à l'île de Socorro, Revilligigedos.

Holacanthus limbaughi (Baldwin 1963). Poisson-ange de Clipperton    Trouvé seulement auprès de l'île dans le Pacifique oriental tropical.  22 cm de longueur en liberté.

Holacanthus passer 5Valenciennes 1846).   Poisson-ange royal ou de Passer    Les jeunes travaillent comme des nettoyeurs près d'autres poissons.  23 cm de longueur. Un grand et robuste poisson pour un grand système marin. Mer de Cortez et vers le bas de la côte Pacifique vers les Galápagos. Juvénile en aquarium à gauche et adulte à Cabo, Mexique.

Pomacanthus, les plus grands par la taille

Ce sont les plus grands anges marins, quelques espèces atteignant soixante centimètres de longueur. En tant que tels elles exigent de grands quartiers (au moins 500 litres) et devraient être maintenues à raison d'un spécimen par système.  Comme tous les Pomacanthidés, il vaut mieux se procurer un sub-adulte(entre 7,5 et 13 cm).  Tous ont besoin de verdure dans leur régime et ce sont des poissons timides au début.

Pomacanthus annularis (Bloch 1787).  Le Poisson-Ange bleu annelé . Une splendeur souvent négligée de l'Indo-Pacifique ouest qui se révèle robuste à la surprise de certains(!)  Il fait généralement 20 cm de long.  A droite, un juvénile devenant adulte et un sub-adulte en captivité tous deux.
Pomacanthus arcuatus  (Gray 1831).  Le Poisson-ange gris   Une beauté en tant que juvénile (à gauche). Océan atlantique occidental tropical, Bahamas vers le Brésil.  Atteint environ 45 cm en longueur.  Espèce amicale et de bonne longévité en aquarium. Ci-contre: juvénile et sub-adulte photographiés en liberté.
Pomacanthus (Arusetta) asfur (Forsskal 1775).  L'ange arabe ou à croissant   Une beauté et une pièce maîtresse fabuleuses pour les systèmes
très grands.  Fait 40 cm en liberté.  Mer Rouge et plus vers le bas jusqu' à la Mer Arabique et autour de la corne de l'Afrique vers Zanzibar. Juvénile et adulte en captivité.
Pomacanthus chrysurus (Cuvier 1831).    Trouvé de l'extrémité méridionale de la Mer Rouge, vers le bas la côte est de l'Afrique jusqu'en Afrique du Sud, mais rarement vu dans le commerce, et cela est une honte.  30 cm de longueur en liberté.
Pomacanthus imperator (Bloch 1787).  L'ange empereur. Répandu dans le Pacifique central et occidental et sur les côtes de la Mer Rouge et de l'Océan Indien.  Près de 40 cm en longueur.  A droite: un jeune de 10 cm(gauche) en captivité et un adulte surpris aux Iles Maldives.
Pomacanthus (Arusetta) maculosus (Forsskal 1775).  L'ange à bande jaune.    Adultes et juvéniles très semblables à  Pomacanthus asfur; toutefois la queue est claire et non jaune et la bande corporelle est plus petite. Fait 45 cm de long.  Mer Rouge, Golfe Persique vers la côte africaine orientale. Adulte en captivité vu à gauche.
Pomacanthus paru (Bloch 1787).   Le Poisson-ange français.    Une autre norme dans le commerce d'aquarium. Beau et robuste et grand(près de 40 cm de longueur). Océan atlantique occidental tropical des Bahamas vers le Brésil. A droite: adulte de 30 cm vu à Belize.

Ci-dessous

Pomacanthus semicirculatus (Cuvier 1831).    Une beauté partout dans sa zone de répartition géographique qui va de l'Indo-Pacifique occidental vers l'est de l'Afrique, mais pas en Mer Rouge!  Environ 35 cm de longueur.  Ci-dessou, de gauche à droite: 5cm, 12,5 cm et 30 cm, les deux premiers en captivité et le troisième aux Iles Fidji. 

Pomacanthus zonipectus (Gill 1862).  Le Poisson-ange de Cortez Soupçonné d'être le porteur du fléau qu'est HLLE, mais une beauté en tant que juvénile jusqu'à l'âge sub-adulte.  37,5 cm de longueur totale.  A gauche: un jeune en captivité et à droite un adulte en Mer de Cortez.

Sélection des Poissons-anges: générale à spécifique

Taille  

Sur un plan très général: pour les petites espèces, veillez à vous en procurer qui font entre 7,5 cm et 12 cm de longueur; pour les plus grands Poissons-anges: entre 12 et 17,5 cm.  De plus petits individus tendent à être trop maltraités dans les processus de la collection et du transport, de trop grands ont tendance à mal s'adapter à leur nouvelle vie, refusant la nourriture et montrant des comportements non-désirables.

Marques rouges  

Une couleur sanglante autour de la bouche, dans les nageoires ou sur les flancs est certainement un mauvais signe.  Je ne conseille pas d'acheter des poissons ainsi marqués.  Les écailles devraient être propres, lisses et non-hérissées sur tout le corps.

Yeux  

Les yeux doivent être clairs (aucunes éraflures ou marques blanches), et non-proéminents.  Des excroissances peuvent indiquer un traumatisme physique (bagarre ou faible décompression) ou des problèmes internes de maladies parasitaires. Évitez les spécimens qui présentent des yeux ne répondant pas aux conditions ci-dessus. 

Problèmes mentaux, émotionnels et possibilités d'empoisonnement

Regardez votre achat éventuel; réagit-il à votre présence?  Il le devrait. Les spécimens psychologiquement endommagés et empoisonnés(le cyanure n'est pas un anesthésique) peuvent sembler parfaits sur le plan du corps et sur celui des couleurs mais sont généralement apathiques.  Vous pouvez même les toucher parfois en introduisant la main dans leur aquarium.  Evacuez de votre esprit l'idée d'acheter un tel spécimen.  Les Poissons-anges sains sont des animaux vigoureux et avertis qui exigent des techniques habiles de capture au moyen de de deux filets, ils ne sont pas faciles à capturer et cela explique la méthode de capture au cyanure qui est à abhorrer.  J'en reviens encore une fois aux sources où on ne pratique pas la pêche chimique(voir ci-dessous).

Alimentation  

Le poisson que vous désirez acheter mange-t-il?  Oui?  Demandez à le voir s'alimenter, condition sine qua non d'achat.

L'origine est importante 

Pourquoi devriez-vous dépenser plus d'argent, parfois beaucoup plus d'argent, pour vous procurer le même poisson qui est meilleur marché ailleurs?  Eh bien, il y a deux raisons très légitimes. 

  •  En premier lieu: parce que l'espèce peut être bien meilleure selon qu'elle vient de "A" ou de "B". Exemple: Pygoplites diacanthus, fait réellement le joli puits une fois acheté dans la " bonne " classe de grandeur venant de la mer rouge. Il ne vit pas généralement un bon achat s'il vient d'une source de confiance, j'ai cité la Mer Rouge.  Il ne survivra généralement pas s'il vient d'ailleurs.

  • Deuxièmement: "Toute peine mérite salaire", garantir des spécimens de qualité exige plus de travail et de soins de la part des divers intervenants, les poissons coûteront dès lors plus chers mais toute qualité se paie.  A quoi sert de s'acheter un animal moins cher si quelque temps après il faut lui assurer des funérailles de première classe et si on veut le remplacer, débourser à nouveau de l'argent.  Dans ce cas vous verrez que les deux achats dépasseront en argent la valeur que vous aurait demandé l'achat d'un poisson de qualité, donc de bonne source.

Conclusion

Si vous lisez des articles d'autres auteurs (vous le devriez) sur la manière de trouver quelles sont les bonnes espèces de Poissons-anges, vous trouverez rapidement que leurs vues ne divergent en fait pas des miennes.  Rendez-vous bien compte que ce qui est écrit ici est une nécessité pour éclairer les vastes généralisations au sujet de ces animaux qui sont des individualistes. Vous pouvez avoir dans votre bac une espèce réputée "impossible" qui vous mangera dans la main ou une variété soi-disant facile qui pourrait probablement succomber sur le chemin du magasin à la maison.  Ce qui est énoncé ci-avant sont les tendances générales pour les Poissons-anges, on y parle des tailles et des sources courantes pour ces animaux.  Il n'empêche qu'ici aussi ce sera vous qui resterez juge en dernier ressort en n'oubliant jamais l'adage qui professe que "Les conseilleurs ne sont pas les payeurs"!  Il n'y a pas de miracle: appliquez les règles suivantes:

  • espèces  

  • sources fiables

  • tailles ad-hoc

  • système de taille appropriée

  • nourriture à surveiller de près

et vous aurez déjà fait un grand pas vers de grandes satisfactions car les Poissons-anges bien entretenus sont vraiment des ..."anges".